Cette nuit-là / Chevy Stevens

Cette nuit-là / Chevy Stevens

Quatrième de couverture : Adolescente, Tonie Murphy a une vie compliquée entre un petit ami, Ryan, qu’elle adore, des parents avec qui la relation est conflictuelle et des camarades de classe qui lui mènent une vie d’enfer. Sa vie tourne au cauchemar quand sa sœur cadette est assassinée une nuit d’été. Tonie et Ryan sont reconnus coupables de meurtre et envoyés en prison.
Aujourd’hui âgée de 34 ans, Tonie se retrouve en liberté conditionnelle. De retour dans sa ville natale, elle essaie de reprendre une vie normale. Mais rien n’est facile. Elle a interdiction de revoir Ryan, sa mère doute de son innocence et le groupe de filles qui lui a mené la vie dure au lycée la harcèle de nouveau. Surtout, Tonie prend conscience qu’elle ne pourra tourner la page tant qu’elle n’aura pas découvert la vérité. Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ? Mais la vérité à un prix…

Avis : Cela faisait un moment que j’avais envie de découvrir cette auteure, dont j’entendais beaucoup de bien. La sortie de son dernier roman en a été l’occasion. Et je dois dire que je ne suis pas du tout déçue. Chevy Stevens nous propose ici une histoire assez classique, mais qui vous prend au cœur, qui vous implique.

L’histoire de Tonie et Ryan commence de manière assez banale. Deux adolescents éperdus d’amour l’un pour l’autre, qui se sentent incompris par leur entourage et ne rêvent que de s’échapper. Pour peu à peu, glisser vers un récit qui vous prend aux tripes face à l’injustice qui leur est faite.

La narration se joue sur deux temps : aujourd’hui, à la sortie de prison de Tonie, et il y a 17 ans, alors qu’elle se souvient des évènements qui l’ont conduite sur ce chemin. Ces derniers peuvent d’abord paraître un peu ennuyeux, car nous nous retrouvons plongés dans la vie d’une adolescente un peu rebelle, en conflits avec ses parents. Nous suivons Tonie dans sa vie au lycée, nous découvrons ses amis, sa famille, ses activités, ses rêves… Pourtant, ces passages se révèlent importants pour illustrer l’escalade du drame qui va la frapper de plein fouet.

Et petit à petit, nous sommes pris par ce récit. Que cachait Nicole, la sœur si parfaite en apparence ? Comment des chamailleries d’adolescentes ont-elles pu mener à une telle extrémité ? On se dit qu’il devait forcément y avoir plus. Et l’on prend de plus en plus parti pour ses deux adolescents, particulièrement pour Tonie face au harcèlement qu’elle subit. Tout est une façon de présenter les choses. Qui croire lorsque c’est la parole de l’un contre l’autre ? Celui qui présente le mieux, le plus populaire ? Ou celui qui est en pleine rébellion adolescente ? Ce qui leur arrive est si horrible et injuste, que cela ne peut laisser indifférent.

Tonie et Ryan forment un couple attendrissant et on a vraiment envie que cela finisse bien pour eux. On souhaite, aussi fort qu’eux, que leur innocence soit enfin reconnue et les vrais coupables dévoilés. Le récit se fait de plus en plus prenant au fil de notre avancée, et la question n’est plus tant de savoir qui ? car cela est assez évident pour certains et pour d’autres on s’en doute, mais de savoir s’ils arriveront à le prouver.

« – Tu n’es pas au courant ? Personne ne grandit en taule.

Je connaissais le dicton pour l’avoir entendu des dizaines de fois, mais c’était faux dans mon cas. J’avais pris mille ans. Ma peau pesait des tonnes, je la voyais déjà s’écroulant par terre, en flaque. J’aurais tant aimé m’y glisser à nouveau, à la façon d’un sac de couchage. »

Roman publié aux éditions L’Archipel – Traduit par Sébastian Danchin

5 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *