Bubble / Anders de la Motte

Bubble / Anders de la Motte

Le Jeu, Tome 3

Résumé : Henrik Pettersson a décidé d’en finir avec le Jeu. Une dernière mission, et il se libérera de son emprise. Le Maître du Jeu lui-même le lui a promis. Mais ce défi implique la famille royale, et le doute le saisit. Le Maître du Jeu agit-il en solo, ou bien le palais est-il complice ? HP n’est-il qu’un pion manipulé sur l’échiquier du pouvoir ? Isolé, traqué, il n’ose plus sortir de chez lui, paralysé par une paranoïa grandissante.
Entretemps, Rebecca Normén, sa soeur, est devenue chef de la sécurité pour une entreprise privée. Chargée d’une mission importante, elle ne dort plus, ne mange plus, et se passerait volontiers de devoir s’occuper de son frère. Mais le comportement d’HP l’inquiète. Lorsqu’un jour elle découvre une série de faux passeports et une arme ancienne dans le vieux coffre-fort de leur père, son instinct commence à la travailler.
Et si leur passé familial avait un lien avec ce qui est en train de détruire Henrik ?

Avis : Après l’excellent Buzz, j’attendais avec impatience ce dernier opus. S’il répond à toutes les questions soulevées dans les précédents tomes et interroge encore une fois efficacement sur le pouvoir des nouvelles technologies, je l’ai tout de même trouvé moins percutant que ce que j’attendais.

Nous retrouvons HP en train de végéter dans son appartement, se morfondant et essayant de trouver des solutions plus folles les unes que les autres pour mettre fin aux agissements du Maître du Jeu. Il refuse de parler à sa sœur, qui de son côté travaille désormais pour une grande entreprise de sécurité privée, et prépare la venue en Suède du PDG d’une grosse société de traitement de données.

J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire, car au début du roman j’ai eu l’impression qu’il ne se passait rien. Il a fallu attendre d’avoir passé un tiers du livre pour voir apparaître un début d’action. Néanmoins, le Jeu va rapidement rattraper nos deux héros, mais les a-t-il jamais oubliés ? Ils semblent être tous deux au cœur d’une immense machination visant à déstabiliser la Couronne. Une machination qui prend ses racines dans un passé qu’ils ne soupçonnaient pas. Dès lors, à qui faire confiance ? Comment reconnaître les amis des ennemis ? Tandis que Rebecca essaie de démêler le vrai du faux, HP se lance dans une nouvelle action spectaculaire visant à porter un coup fatal au Jeu. À partir de là, le récit se fait plus dynamique et prenant et il a réussi à m’entraîner dans son sillage. La fin est satisfaisante, même si je n’ai pas été surprise par le dernier rebondissement.

Mais cette trilogie est avant tout une réflexion pertinente sur notre société numérique. Chaque tome pointe vers un risque qui devrait susciter notre vigilance : dissociation de la réalité, manipulation de l’opinion ou sécurisation des données personnelles. L’auteur nous rappelle que les nouvelles technologies nous apportent des choses merveilleuses, certes, mais que c’est également un monde tentaculaire et que l’utilisation qui peut en être fait devenir rapidement diabolique. Il est si facile de se perdre derrière un écran.

« Rouge ou bleue ? »

Roman publié par Fleuve Éditions (Fleuve Noir) – Traduit par Carine Bruy 

 

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *