Séduction / Karin Slaughter

Séduction / Karin Slaughter

Will Trent series, Tome 5

Résumé : Evelyn, la mère de Faith Mitchell, a passé quarante ans dans la police avant de prendre sa retraite. Elle répond toujours au téléphone. Sauf aujourd’hui. Chez elle, Faith découvre l’empreinte d’une main ensanglantée sur la porte. Elle semble oublier ce qu’elle a appris à l’école de police et entre en brandissant son pistolet : un homme gît au sol et un autre est tenu en otage dans la chambre. Pas de trace de sa mère. « “Vous savez pourquoi nous sommes ici. Vous nous le filez et nous la laissons partir.”
De quoi parle-t-il ? Faith n’en a aucune idée. Sa mère est une veuve de soixante-trois ans. Ce qui a le plus de valeur dans sa maison, c’est le terrain sur lequel elle est bâtie.
Pour retrouver sa mère, elle aura besoin de l’aide de Will Trent, son coéquipier, et du médecin urgentiste Sara Linton. Désormais, elle n’est plus une simple policière, elle est témoin et, bientôt, suspecte.
Son enquête l’amènera à franchir la frontière derrière laquelle s’abritent la corruption policière, le chantage et même certains meurtres…

Avis : Je suis cette auteure depuis ses débuts en France avec son excellente série sur Grant County, puis son one-shot, et maintenant sa nouvelle série sur le GBI. A l’exception de son dernier roman, Broken, je ne suis jamais ressortie déçue par l’un de ses livres. Malheureusement ce sentiment se renouvèle avec ce nouvel opus. La présence du personnage de Sara Linton, l’un des deux héros de sa première série, en est la cause. Car même si j’avais été ravie de la revoir dans Génésis, désormais ses interventions m’ennuient. Je trouve qu’elle n’apporte plus rien aux intrigues. Et c’est d’autant plus dommage parce que l’enquête policière est, elle, intéressante.

L’affaire qui occupe aujourd’hui l’équipe du GBI touche vraiment de très près les protagonistes puisqu’il s’agit de la disparition de la mère de Faith, l’équipière de Will. Evelyn se trouve également être la meilleure amie d’Amanda Wagner, leur chef. Mais peut-on prendre les décisions qui s’imposent et être efficace lorsque l’on est touché de si près ? Seul Will, avec son recul et son besoin d’analyse coutumier, saura garder la tête froide.

Alors que les investigations de la police se dirigent vers un crime crapuleux et d’opportunité, Will pressent une affaire bien plus personnelle. Avant de travailler avec Faith, il avait enquêté sur sa mère qui était alors à la tête d’une brigade spécialisée dans le narcotrafic. Soupçonnée de corruption, il n’avait rien pu prouver mais tous les membres de son groupe avait été arrêté. Ses secrets l’auraient-ils rattrapé ? Sont-ce ses anciens coéquipiers qui cherchent aujourd’hui à se venger ?

J’ai eu plaisir à retrouver Will, Faith et Amanda. La dynamique qu’ils forment ensemble, mélange d’amitié, de méfiance, de respect et de mauvais caractère, est très réussie. Mais comme je le disais, le personnage de Sara, qui m’a semblé prendre de plus en plus de place au fil du récit, m’a beaucoup agacé. Les moyens mis en œuvre par l’auteure pour qu’elle soit plus ou moins intégrée à l’enquête m’ont semblé artificiels, d’autant qu’elle n’est même plus médecin légiste. De plus, je n’apprécie pas l’évolution de sa relation avec Will. Pour moi, c’est un personnage qui a fait son temps.

Je ressors donc avec un avis très mitigé sur ce livre. Je lirai vraisemblablement le prochain roman de l’auteure, en espérant malgré tout retrouver ce qui m’avait tant plu dans ses premiers écrits.

Roman publié aux éditions Grasset – Traduit par François Rosso 

 

8 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *