Le Sabre de Sang, tome 1 : Histoire de Tiric Sherna /Thomas Geha

Le Sabre de Sang, tome 1 : Histoire de Tiric Sherna /Thomas Geha

Le sabre de sang, Tome 1

Quatrième de couverture : Mon nom est Tiric Sherna.
J’ai survécu à la guerre. Mais la défaite que vient de subir mon peuple, les Shaos, me laisse un sale goût dans la bouche, comme une envie de vengeance. Les Qivhviens – des humanoïdes reptiliens – nous ont massacrés ou, pire encore, réduits en esclavage. Une caravane nous convoie vers Ferza, la capitale de l’empire qivhvien. Dans ce nid de vipères, les plus forts d’entre nous seront destinés aux arènes. Autant dire que je suis voué à une mort certaine…
Mais je suis un Shao! Et un jour viendra, je le jure, où nous nous relèverons et vaincrons l’ennemi. Oui, un jour, j’aurai ma revanche !

Avis : Nous suivons ici l’histoire de Tiric Sherna, général déchu qui appartient au fier peuple des Shaos. Après la guerre qui a opposé son peuple aux Qivhviens, une race reptilienne lancée dans une grande conquête expansionniste, nous assistons à sa capture, à la naissance de son amitié avec Kardelj Abaskar, un autre Shao, et à sa vie en tant qu’esclave.

La colère et la rage d’en découdre grondent en lui. Humilié par sa défaite et celle de son peuple, sa soif de vengeance le conduira au-delà de lui-même. C’est un personnage par moments difficile à appréhender, et à apprécier. C’est sans doute la raison pour laquelle j’ai préféré Kardelj, qui bien souvent jouera pour lui le rôle de garde fou. Il accueille les écueils de la vie avec calme et, même, presque avec sérénité. Le second tome de ce diptyque, qui lui est consacré, promet d’être fort intéressant.

Le monde décrit par l’auteur est vaste, sauvage. Immergés au sein de paysages grandioses, se cachent de nombreux dangers. La magie y est confidentielle, mais pourtant ancienne et extrêmement puissante. Pour beaucoup, elle n’est même que conte de bonne femme, et seule la force brute compte. La force qui, dans ce monde de vainqueur et de vaincu, est tout.

Un roman qui se dévoile et prend toute sa mesure dans sa 2e partie. Il faudra d’ailleurs attendre près des ¾ du roman pour comprendre ce qu’est le sabre de sang, son rôle et l’impact qu’il aura sur les personnages. La fin annonce une suite sombre et épique. Je la lirai avec curiosité.

« Je ne fus bientôt plus qu’une tempête, un torrent de cris, de douleurs, le fracas d’un orage menaçant. J’étais l’œil d’un cyclone, et une seule idée figeait mon esprit vidé : tout balayer sur mon passage.
Et faire cesser tout cela. Ce terrifiant cauchemar de mort. 
Je suis le cartar Tiric Sherna. Donnez-moi la paix, ou bien mourrez tous. »

Roman publié aux éditions Folio SF (Fantasy)
35. Du sang

4 comments

  • J'ai beaucoup aimé, il y a de bonnes trouvailles dans les personnages en fantasy… Le monde reptilien est moins original, (je préfère les bestioles de Pevel ! ), mais dans l'ensemble les rapports humains sont beaucoup plus exploités ! La fin m'a déconcerté, quel bain de sang ! Je lirai bientôt la suite ! Bonne journée Zina !

    Reply
  • C'est vrai que j'ai parfois eu du mal à comprendre Tiric, il est trop aveuglé par sa soif de vengeance. Kardelj est plus attachant et je pense aussi que le second tome de ce dyptique me plaira pour ça 🙂

    Reply
  • Ce roman a été une agréable surprise pour moi. J'ai bien aimé l'univers crée par l'auteur mais j'ai été un peu déçu par la fin et j'étais pas sure de lire la suite…jusqu'au moment où j'ai eu la bonne idée de lire le résumé du second tome! J'ai été rassurée!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *