La dernière mort / Charlaine Harris

La dernière mort / Charlaine Harris

La Communauté du Sud, Tome 13

 

Quatrième de couverture : Sookie et Arlene, c’est une longue histoire. Le jour où Arlene veut reprendre son job, Sookie ne voit pas pourquoi elle lui ferait ce plaisir. Après tout, Arlene a tout de même voulu la faire crucifier ! Quant à sa relation avec Eric Northman, elle s’évapore dans un silence glacial, et il ira jusqu’à ordonner à ses vampires de garder leurs distances… Quand Sookie en apprend la raison, elle est dévastée. Les choses se compliquent encore pour elle quand Arlene est retrouvée morte. Elle est immédiatement soupçonnée du crime. Enquêtant sur cette affaire, Sookie va alors découvrir que la vie à Bon Temps a de quoi faire frémir.

 

Avis : J’avais pris plaisir à lire les deux opus précédents, mais je dois bien reconnaître que ce tout dernier volume de la série est loin d’être aussi explosif que je l’attendais. Il est long à démarrer et Charlaine Harris ne nous épargne pas, une fois encore, les inévitables monologues de Sookie qui ne font que remplir des pages de blablas. L’histoire ne commence qu’à partir du moment où Sookie est accusée du meurtre d’Arlène. Mais même là, ne vous attendez à rien de trépidant. Puis, la fin arrive et je dois dire qu’elle ne me convient pas du tout. Tout ça pour ça ?!

 

Pourtant, le prologue est intrigant et instaure une nouveauté : des chapitres racontés par un narrateur extérieur et omniscient. Cela apporte une autre dimension. Nous y voyons le diable passant un pacte avec un homme d’affaires et son chauffeur. Puis, nous y suivons de mystérieux hommes cherchant à nuire à Sookie. Cette partie est réussie et agréable à suivre. Si nous devinons rapidement qui sont ces hommes, leur commanditaire reste quant à lui très énigmatique.

 

L’auteur continue son « say good-bye » amorcé dans le tome précédent et tous les personnages que nous n’avions pas encore revus font une apparition : Maitre Cataliades, Dianthra, Barry, Amélia et Bob, et même Quinn. Mais pour ce dernier, à part faire coucou, il ne sert vraiment pas à grand-chose.

 

Mais cette fin… c’est vraiment ce qui a cassé l’engouement que j’aurai pu avoir pour ce tome. Charlaine Harris nous réserve LA fin que je ne voulais pas. Ok, je le voyais venir mais je m’accrochais à l’espoir que l’auteur ne nous ait pas baladés pendant 13 tomes pour en arriver là.
Spoiler alert

 

Roman publié aux éditions J’ai lu – Traduit par Anne Muller 

 

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *