L’envers vaut l’endroit / Simon R. Green

L’envers vaut l’endroit / Simon R. Green

Nightside, Tome 2

Résumé : Dans le Nightside, le cœur maléfique du Londres surnaturel, tout le monde me connaît. Je suis John Taylor, l’homme qui trouve n’importe quoi. Même les choses les plus dangereuses. Tenez, en ce moment je suis chargé de retrouver le Graal Impie, la coupe de Judas. Cette relique confère un pouvoir absolu qui vous corrompt en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « Crucifixion ». Bien entendu, je ne suis pas tout seul sur l’affaire. Des anges, des démons, des saints et des damnés courent après en détruisant tout sur leur passage ! Ils ne vont pas tarder à comprendre que John Taylor est l’homme idéal pour qui veut terminer cette quête…

Avis : John Taylor a une nouvelle mission : retrouver le Graal Impie. Après des siècles il aurait réapparu, mais pas n’importe où, dans le Nightside, bien sûr ! Là où il fait toujours nuit, où il est toujours trois heures du matin, et où les monstres existent et arpentent les rues en toute liberté. Mais John n’est pas le seul à la recherche du Graal. Les anges sont de sortie, aussi bien ceux d’en haut que ceux d’en bas, et comme l’envers vaut l’endroit… cela ne va pas être une partie de plaisir !

Ce livre est l’équivalent d’un film d’action : cela va à cent à l’heure, les interrogatoires sont musclés, cela tire dans tous les sens et le scénario n’est pas très recherché. En effet, John n’a même pas besoin de se servir de son don pour retrouver l’artefact que tout le monde cherche en mettant à feu et à sang le Nightside. Il lui suffit de se baisser pour ramasser les indices. Mais pourtant c’est efficace, vitaminé, parsemé d’humour, et on ne s’ennuie pas.

Au milieu de tout cela, l’auteur prend tout de même le temps de distribuer à John quelques indices sur sa mystérieuse (et apparemment terrifiante) mère. Il lui alloue également le soutient inestimable de Suzie La Mitraille. Un personnage fort sympathique grâce auquel Simon R. Green parvient à insérer une pointe d’humanité étonnante et dramatique dans toute cette folie.

« – Tu veux dire qu’on va enfoncer des portes ? Qu’on va hurler sur les gens ? Qu’on va proférer des menaces bien juteuses et même… qu’on va se laisser aller à un brin de violence débridée ? 
– Je pensais plutôt à rassembler des indices, organiser des schémas d’information et échafauder des théories constructives. Mais, attention, je n’écarte pas non plus les judicieuses options que tu as proposées. »

Roman publié aux éditions Bragelonne – Traduit par Grégory Bouet 

10. Des ailes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *