Les terres de cristal / Gabriel Katz

Les terres de cristal / Gabriel Katz

Le puits des mémoires, Tome 3 

Quatrième de couverture : Au cœur de Woltan, tandis que se lèvent les premières tempêtes de neige, Nils, Karib et Olen luttent encore pour survivre. La menace du complot pèse plus que jamais, dans cet immense royaume où les assassins règnent en maîtres. Loin, très loin au nord, s’étendent les Terres de Cristal, dont les glaces éternelles dissimulent un terrible secret. Dans le luxe des palais où chacun pourrait être un traître, les fugitifs sans mémoire savent désormais qui ils sont. Mais le danger n’en est que plus grand, car la vérité se rapproche… 

Avis : J’attendais impatiemment la sortie de ce 3e tome. J’avais si peur d’être déçue, que j’ai mis du temps avant de me lancer dans sa lecture. Lorsque j’ai enfin osé, je l’ai dévoré dans la journée. Toutefois, j’avoue qu’il a manqué à cette lecture, un petit quelque chose qui aurait pu la rendre encore meilleure, plus prenante et attrayante. Il s’agit de cette petite touche d’humour caractéristique aux deux premiers tomes. En effet, ici, le ton est plus dur et plus sombre. C’est le tome du dénouement, où nos héros vont enfin comprendre les tenants et aboutissements de toute cette histoire, de toutes les épreuves qu’ils ont traversées. 

Ce que je peux reprocher à ce 3e tome, c’est le détachement installé progressivement entre nous et les 3 héros. Du coup, je n’ai pas été touché par leurs aventures ou mésaventures. Olen se révèle de plus en plus capricieux et prétentieux. Nils reste envers et contre tout fermé comme une huitre. Seule Norah arrive un peu à l’ouvrir et à lui faire ressentir quelques émotions. Karib est peut-être le seul personnage sympathique de la bande, mais il est trop peu présent et en retrait dans ce volume. De ce fait, nous nous ne nous sentons moins concernés par ce qui arrive à nos trois protagonistes. Il y a du coup moins de tension, puisque nous ne nous inquiétons plus autant pour eux et par leurs malheurs. 

Il en ressort un récit aux allures monotones et, sans peps. A la lecture, il semble y avoir moins de rebondissements et de retournements de situations et les quelques qui sont présents, sont trop prévisibles pour donner plus de suspens à l’intrigue. Par ailleurs, j’ai trouvé que certains chapitres n’apportaient rien à l’histoire. Ils présentent des personnages annexes, peu intéressants pour nous ainsi que pour le récit, et j’aurais davantage préféré qu’ils soient consacrés à nos 3 héros. 

J’ai été un peu déçue par ce tome, en raison d’un manque de tension et d’humour, mais également par un dénouement un peu trop facile et trop rapidement bouclé. Mais, il conclue parfaitement cette série et je me suis réjouie en ouvrant ce livre de retrouver nos trois comparses, même si je m’attendais à mieux. 

Roman édité par les éditons Scrinéo.

1 comment

  • Je suis d'accord avec toi, le troisième n'est pas mon préféré même si comme tu le soulignes il clôture bien cette trilogie… Katz m'a soufflé aux utopiales qu'une suite n'était pas exclue … A suivre donc !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *