Iced / Karen Marie Moning

Iced / Karen Marie Moning

Les chroniques de Dani Mega O’Malley, Tome 1

Résumé : « J’ai découvert un truc complètement dingue : mourir, c’est de la rigolade. Ce qui craint un max, c’est de revenir à la vie… Mon nom est Dani Mega O’Malley. Mon chez-moi, ce sont les rues de Dublin. La ville est une zone de guerre, les faës sont libres de nous chasser, il n’y a pas deux jours semblables et sans Mac, rien n’est plus pareil. Pourtant, je ne préférerais vivre nulle part ailleurs. »

Avis : Cela faisait plus d’un an que j’attendais avec impatience de pouvoir découvrir Dani dans sa propre aventure, surtout après l’excellente chronique de la Fée. Mon attente a enfin été récompensée, et je ne suis pas du tout déçue ! Les chroniques de Dani n’ont pas à rougir de la comparaison avec celles de Mac : humour, adrénaline et secrets sont au rendez-vous. Cela se lit tout seul et je ne compte plus le nombre de fois où j’ai éclaté de rire pendant ma lecture.

L’histoire reprend peu après les évènements de Fièvre d’ombres. Les murs séparant les mondes sont tombés et c’est dans un Dublin post-apocalyptique que nous retrouvons Dani. Alors que celle-ci se cache toujours de Mac, persuadée qu’elles sont désormais des ennemies mortelles, elle est recrutée de force par Ryodan pour élucider les scènes de givre qui apparaissent un peu partout dans la ville et qui annihilent toutes vies (humaines ou faës) sur leur passage.

On ne peut qu’apprécier le personnage de Dani. C’est un électron libre, vive et drôle, dotée d’une force et d’un courage peu commun pour quelqu’un de son âge. Elle s’est forgée au fil des épreuves, mais cela n’empêche pas KMM d’en avoir fait une adolescente très réaliste. On retrouve en effet chez elle de nombreux points communément associés aux affres de l’adolescence : elle est soupe au lait, égocentrique, avec des sautes d’humeurs et des bouffées d’hormones, …

Si les ¾ de l’histoire sont racontées au travers du regard de Dani, certains passages suivent les points de vue de Kat, dorénavant à la tête des sidhe-seer, et de Christian MacKeltar. Ils sont intéressants car ils apportent une autre perspective. Grâce à la première, nous apprenons même que le Sinsar Dubh n’a pas tout à fait dit son dernier mot… Quant à Christian, j’ai particulièrement apprécié les changements que l’auteur apporte à ce protagoniste. C’est celui qui a le plus évolué, au point d’en devenir le personnage le plus fun du livre. Si, j’ai apprécié ces changements de narrateurs, j’ai regretté que l’auteur ne nous donne pas accès aux pensées d’autres protagonistes, comme Ryodan ou Dancer. Bien sûr, ce ne serait pas drôle si on avait toutes les clés en mains dès le début…

Cette « nouvelle » saga a son propre lot de mystères. Si l’intrigue sur la glaciation trouve sa résolution à la fin du tome, d’autres questions demeurent. Qu’est-ce que Ryodan veut réellement à Dani, et finirons-nous par savoir ce qu’ils sont, lui et les siens ? Il a autant de secrets que Barrons et semble même avoir quelques particularités propres. Qui se cache derrière « On assure » ? Et quels sont les vils secrets du gentil Dancer ? Mais surtout qu’arrive-t-il à Dani ? Quelles sont ces « absences » qui la paralysent ? Je serai assurément au rendez-vous des prochains tomes pour le découvrir !

Roman publié aux éditions J’ai lu – Traduit par Cécile Desthuilliers LC avec : Joanskingdom, Vivivamp, Arwen, Frankie, Lucie2006

13 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *