L’affaire Jane Eyre / Jasper Fforde

L’affaire Jane Eyre / Jasper Fforde

couverture de L'affaire Jane Eyre de Jasper FfordThursday Next, Tome 1

Quatrième de couverture : Dans le monde de Thursday Next, la littérature fait quasiment office de religion. À tel point qu’une brigade spéciale a dû être créée pour s’occuper d’affaires aussi essentielles que traquer les plagiats, découvrir la paternité des pièces de Shakespeare ou arrêter les revendeurs de faux manuscrits. Mais quand on a un père capable de traverser le temps et un oncle à l’origine des plus folles inventions, on a parfois envie d’un peu plus d’aventure. Alors, lorsque Jane Eyre, l’héroïne du livre fétiche de Thursday, est kidnappée par Achéron Hadès, incarnation du mal en personne, la jeune détective décide de prendre les choses en main et de tout tenter pour sauver le roman de Charlotte Brontë d’une fin certaine…

Avis : Premier volet d’une série que je souhaitais découvrir depuis longtemps, ce tome nous introduit dans un monde uchronique tout à fait intéressant et plein d’idées originales. Les points de divergences ont ici permis une avancée technologique importante, puisque le voyage dans le temps est aujourd’hui monnaie courante, ainsi que le clonage cellulaire. Même si celui-ci a connu quelques ratés… la preuve en est, la multiplication de sous-espèces de dodos.

L’héroïne, Thursday Next, vétéran de la guerre de Crimée, travaille au Service des Opérations Spéciales. Comprenant 30 sections, les OpSpecs s’occupent de toutes les missions jugées trop particulières pour la police classique. Cela va des Troubles du Voisinage (OS-30) en passant par la ChronoGarde (OS-12) et l’Antiterrorisme (OS-9). Thursday, elle, fait partie de OS-27, la Brigade Littéraire. Sa vie est des plus routinières (plagiat, trafique d’œuvres originales, non-respect des droits d’auteurs…) jusqu’au jour où elle est recrutée par OS-5 (Recherche et Contention : un secteur où il vaut mieux ne pas avoir d’enfants vu la dangerosité des missions) pour arrêter l’un des criminels littéraires les plus recherchés.

On ne peut que saluer l’imagination de l’auteur, débordante et loufoque. Cela part dans tous les sens, mais de manière toujours maitrisée. L’intrigue se met doucement en place, et la fameuse affaire Jane Eyre, dévoilée en quatrième de couverture, n’intervient que dans le dernier tiers du livre. Les situations improbables se multiplient pour un résultat tout à fait attrayant.

Les personnages sont à l’image du roman, passionnés et déjantés. Il est d’ailleurs bien connu que « si tu veux rentrer chez les OpSpecs, faut la jouer zarbi ». Mais ce qualificatif pourrait facilement s’appliquer à pratiquement tous les protagonistes. L’oncle de Thursday, Mycroft, mérite à ce titre une mention spéciale tant il ferait passer le Q de James Bond pour un aimable plaisantin.

Le mélange entre fiction (les œuvres littéraires) et réalité est très bien amené. On passe de l’un à l’autre sans accroc, avec pour point d’orgue, le sauvetage de Jane Eyre. La relation de Thursday avec son bon ami Landen, est d’ailleurs une mise en abîme de celle de la célèbre héroïne avec Rochester.

Voilà un bon tome d’introduction qui présente un monde original et décalé et je lirai avec plaisir et curiosité la suite des aventures de Thursday Next.

Roman publié aux éditions 10-18 – Traduit par Roxane Azimi

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *