New York / Corbeyran & Defali

New York / Corbeyran & Defali

Uchronie[s], Cycle 3

New Byzance, New Harlem, New York.
Une même ville. Trois réalités.

Avis : Après New Byzance et New Harlem, New York est le cycle qui noue la boucle des différentes réalités que nous avions jusque-là explorées. Tout prend désormais sens et les points se relient entre eux.

Nouveau contexte, même personnages. Nous sommes cette fois à New York, dans notre réalité. Nous y retrouvons encore une fois Zack Kosinski, Tia Brown, le Dr Miller… Et ce, pour mieux revenir à l’origine, là où tout a débuté ou presque. Nous découvrons comment Tia a commencé à voyager entre les dimensions et ce qu’elle recherche. Nous en apprenons plus sur Charles Kosinski et son fils, Zack. Et bien sûr, sur la fusion noire, cette mystérieuse solution qui permet de circuler d’un monde à l’autre.

Les dessins sont cette fois réalisés par Djillali Defali. La colorisation en est lumineuse, et le trait majoritairement harmonieux, ce qui les rends plutôt agréables. Le fait qu’ils deviennent par moment brouillons, gâche un peu la bonne impression d’ensemble. Un personnage, notamment, était parfois difficile à reconnaitre.

Si le début est un peu difficile, à cause d’un scénario un brin surréaliste (en fin de premier tome), on est très vite emporté dans l’histoire et les tomes défilent alors tout seul. La fin du 3e volume est inattendue et plutôt percutante, et donne très envie de lire l’épilogue.

BD publiées aux éditions Glénat (Grafica)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *