Quatrième tombe au fond / Darynda Jones

Quatrième tombe au fond / Darynda Jones

charley-davidson-4-quatrieme-tombe-au-fond-darynda-jones

Charley Davidson, Tome 4

Quatrième de couverture : Être Faucheuse, c’est glauque. Et détective privée, dangereux. On peut dire que je cumule. C’est pour ça que j’ai décidé de prendre un peu de temps pour moi. Rien de tel que passer quelques commandes au télé-achat pour reprendre du poil de la bête. Je ne comprends pas pourquoi Cookie en fait tout un plat ! Ce n’est pas comme si on manquait d’argent : Reyes Farrow, le très chaud fils de Satan, m’en doit plein. Cela dit, pour lui demander de régler sa dette, il faudrait que je sorte de chez moi…Mais avec un pyromane qui met le feu, littéralement, à Albuquerque, et cette femme qui a besoin de mes services parce qu’on cherche à l’assassiner, je préférerais rester en pyjama.

Avis : Deux mois se sont écoulés depuis les dramatiques évènements du tome 3 et Charley a bien du mal à s’en remettre. Si physiquement, elle a retrouvé toutes ses capacités, mentalement, elle est en plein déni. Elle se débat avec un syndrome post-traumatique (même si elle le nie farouchement), et se cloitre chez elle avec une seule motivation, faire des folies sur les chaines de télé-achat.

Plus fragile, elle a désormais conscience de sa propre mortalité et des faiblesses de son corps. Pire, elle qui a toujours compté sur Reyes pour la protéger, cette fois-ci il n’était pas là, alors qu’il avait lui-même peint une cible sur sa tête. Elle se sent encore une fois trahie par l’une des personnes qui lui était le plus proche. La Charley battante et qui n’avait peur de rien n’est plus. Elle n’a cependant rien perdu de son humour, et c’est une faucheuse, froussarde peut-être, mais à la langue toujours aussi bien pendue que nous retrouvons.

L’auteur nous propose comme à chaque fois, deux intrigues parallèles. D’un côté, Charley devra retrouver un harceleur et de l’autre, nous poursuivons le fil rouge de la série. J’ai trouvé l’enquête en dessous des précédentes. Elle était moins intéressante et j’ai facilement démasqué le coupable. En revanche, la fin était bien pensée et inattendue. Plus courte que d’habitude, elle laisse la place aux intrigues autour de Reyes, ici bien plus présent, et des pouvoirs de Charley. Et cette partie-là était très réussie. Nous en apprenons enfin plus sur la mythologie et sur l’origine des faucheuses. Les pouvoirs de Charley commencent à se développer. Peut-être avait-elle besoin de se sentir véritablement en danger pour débloquer les verrous qui les maintenaient enfermés ? Cela promet en tous cas de beaux rebondissements dans les tomes à venir.

Il ne me semble pas que cela lui arrive également dans les tomes précédents – ou alors de manière moins prononcée -, mais dans celui-ci Charley a tendance à être un peu longue à la comprenette… Si on lui pardonne, il ne faudrait pas non plus que cela se reproduise trop souvent. Ce point, ainsi que la légèreté de l’enquête ne ternissent heureusement pas le plaisir de la lecture. Le dynamisme, l’humour, l’histoire de fond et l’alchimie entre les personnages en font une série très addictive.

« – Est-ce qu’on est sur le point d’avoir à nouveau la Conversation ? 
– J’en ai bien peur. 
– Cook… […] Je ne sais pas vraiment comment te dire d’une manière différente que je vais bien.
Quand elle posa les yeux sur Margaret, qui était confortablement installée dans le holster à ma hanche, ma voix prit des accents défensifs. 
– Quoi ? Beaucoup de détectives privés portent une arme. 
– Quand ils sont en pyjama ? 
Je ronchonnai. 
– Oui. Surtout si ce sont des pyjamas Star Wars et que ton flingue ressemble justement à un laser. »
Roman publié aux éditions Milady – Traduit par Isabelle Vadori

Le tome 5,
Cinquième Tombe au Bout du Tunnel, sort le 22 novembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *