Maudit karma / David Safier

Maudit karma / David Safier

Quatrième de couverture : Animatrice tv, Kim est au sommet de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l’au-delà, elle apprend qu’elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karma au cours de son existence : mauvaise mère, épouse adultère, harpie en escarpins. Pour sa punition, elle se réincarne en fourmi. Le pire reste à venir : de ses minuscules yeux d’insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit vite remonter l’échelle des réincarnations. Mais, de fourmi à bipède, la route est longue…

Avis : Voici un petit livre plein d’humour. C’est frais, gai et jubilatoire. Il se lit très rapidement, avec bonne humeur et tendresse. À lire sans modération, si vous recherchez quelque chose de léger ou que vous avez besoin de décompresser !

Maudit karma, c’est l’histoire d’une femme qui va devoir réapprendre à penser aux autres avant de penser à elle, si elle veut pouvoir accéder au paradis. L’héroïne va ainsi se réincarner successivement en divers animaux, suivant le bon ou mauvais karma qu’elle aura réussi à assimiler durant ses vies. Cela donne lieu à toute une série de péripéties absolument loufoques et hilarantes. D’autant plus que, rapidement, son objectif change, pour se focaliser sur la récupération de sa famille. Car elle voit en effet son ex meilleure amie, qui avait toujours eu des vues sur son mari, peu à peu s’incruster auprès des siens.

Pour l’aider dans sa quête, Kim sera accompagné de Casanova (LE Casanova), un autre humain réincarné. Ce personnage est une vraie bonne idée. Il apporte sa propre touche d’humour décalé avec ses idées et ses comportements d’un autre temps. J’ai d’ailleurs adoré les notes de bas de pages concernant ses pensées et ses souvenirs.

Si l’attitude égoïste et même malveillante que l’héroïne a eue dans sa vie est critiquable, nous ne pouvons cependant lui reprocher de ne pas avoir aimé sa fille. Et, cette dévotion, qui continue dans ses réincarnations, tend à nous la faire apprécier malgré tout. D’ailleurs, c’est cet amour indéfectible et puissant qui apporte sa touche d’émotion au roman. En outre, Kim ayant toujours une répartie piquante sur le bout de la langue, elle ajoute une pincée d’humour supplémentaire à l’histoire. Au final, c’est un personnage qu’on ne peut s’empêcher de trouver sympathique et qu’on a plaisir à suivre.

Néanmoins, la dernière partie était moins piquante que le reste du livre et, la fin était assez convenue. En effet, même si elle était attendue, j’escomptais qu’elle soit mis en œuvre de manière un peu plus drôle et percutante, à l’image du reste du roman. Je trouve ce dernier point vraiment dommage, mais heureusement il ne gâche pas le tout.

Roman publié aux éditions France Loisirs (Piment) – Traduit par Catherine Barret

LC avecNelcie, ComfortInDecay, Didinegc, Pampoune

15 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *