L’encre et le sang / Franck Thilliez & Laurent Scalese

L’encre et le sang / Franck Thilliez & Laurent Scalese

Quatrième de couverture : Au fond d’un vieux garage hongkongais, elle est là. Elle l’attend.
La machine.
Il suffit de taper. Et tout s’écrira, dans la réalité.
Très vite, l’écrivain William Sagnier comprend qu’il tient là l’instrument de sa vengeance. La femme qui l’a trompé. L’homme qui lui a volé son livre. Tous ceux qui l’ont humilié, utilisé, détruit, seront punis à leur tour.
La vie, la mort, la toute-puissance au bout des doigts, là ou se mélangent l’encre et le sang…

Avis : Nouvelle écrite à quatre mains, Thilliez & Scalese nous offrent ici un thriller fantastique bien mené, assez macabre et à la fin percutante.

Le seul point qui m’a gênée dans cette histoire, c’est la vitesse à laquelle se déroule la montée de la violence au début du récit. William, le « héros », trouve la machine à écrire qui lui permettra de modeler la réalité à sa guise, la teste, comprend ce qu’elle fait et l’utilise. Il n’y a pas de réelle escalade dans la violence. Il tape tout de suite fort et sans remords. Il se sent aussitôt investit du pouvoir de la machine. Il se prend pour Dieu. Les autres ne sont que des pantins qui doivent se plier à ses désirs. Il bascule complètement du « côté obscur », c’est un être malsain. Pour William, la vengeance est un plat acidulé qui se savoure lentement.

J’ai été amusé, dans ce livre, par la mise en abyme du métier d’écrivain. Cela donne envie de s’interroger sur la mégalomanie des auteurs. Devrions-nous prendre peur de ceux que nous aimons tant suivre ? Est-ce un avertissement qui nous est adressé par le biais de cette histoire ? Car c’est fou ce dont est capable un écrivain de thriller…

Détail étonnant, malgré la débauche de violence, les auteurs ont bien intégrés le politiquement correct. On ne dit plus femme de ménage, mais technicienne de surface !

Franck Thilliez et Laurent Scalese se sont visiblement amusés en écrivant ce texte, et nous aussi en le lisant ! Même si on reste un peu effrayés… 😉

« S’il suffisait d’une phrase pour changer votre vie, laquelle écririez-vous ? »

Roman publié aux éditions Pocket 

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *