Le chasseur et son ombre / George R. R. Martin, Gardner Dozois, Daniel Abraham

Le chasseur et son ombre / George R. R. Martin, Gardner Dozois, Daniel Abraham

Quatrième de couverture : Ramon Espejo est un dur à cuire, un homme qu’on ne pousse à bout qu’à ses risques et périls. L’ambassadeur européen en a fait l’amère expérience et l’a payé de sa vie, contraignant Ramon à s’enfuir. Pour échapper à la police, celui-ci s’enfonce au cœur d’une région encore inexplorée de la planète São Paulo et fait une découverte qui pourrait avoir des répercussions à l’échelle de la galaxie. Il est alors entraîné bien malgré lui dans une course-poursuite d’un genre très particulier. 

Avis : Je m’attendais à mieux, surtout pour un livre co-écrit par 3 personnes et dont l’une est l’auteur de la série Le Trône de fer. J’ai été amèrement déçue par le résultat. Je me suis ennuyée tout au long du livre. L’absence de véritable intrigue, le manque de tensions et la présence d’un héros antipathique ne m’ont pas aidé à apprécier l’histoire et à m’immerger complètement dedans. Au fil des pages, cette lecture est même devenue une vraie corvée, car j’ai eu l’impression de subir un huis-clos avec le héros et uniquement lui. J’ai réellement trouvé sa personnalité détestable. Il ne pense qu’à cogner, tuer, et passe son temps à jurer. Un vrai déplaisir. Je n’avais qu’une seule hâte, finir ce livre pour passer à autre chose. 

Les auteurs ont essayé de dynamiser leur roman en le découpant en quatre parties et en y glissant à chaque fois à la fin un rebondissement. Le premier était d’ailleurs assez surprenant, surtout qu’il intervenait après une soixante de pages assez mornes et ternes. Il donnait un nouvel élan au récit, et la suite présageait d’être plus passionnante. Malheureusement cet espoir n’a été que de courte durée. La suite est linéaire, sans accroc, et les péripéties suivantes sont des plus prévisibles et attendues. 

Je suis vraiment déçue par cet ouvrage. Le scénario est basique et manque de peps. Et le fait de centrer le livre sur Ramon Espejo, un homme arrogant, vulgaire, et agissant comme un vrai primate ne contribue pas non plus à rendre ce livre plus intéressant et captivant. 

Roman édité par les éditions Folio – Traduit par Fabienne Rose et Jean-Daniel Brèque

5 comments

  • Quand j'ai vu G.R.R Martin, je me suis dit "ça peut être que génial !!" … Et après j'ai lu la chronique… Je suis un peu passée de ça, o/, à ça, >.< … Au moins grâce à toi, si je tombe dessus, je sais qu'il ne faut pas que j'achète (mais que j'emprunte éventuellement^^)

    Reply
    • Et bien moi aussi, je me suis dit la même chose avant de commencer à le lire ("cela ne peut être que génial !"). Malheureusement, je n'ai pas du tout adhéré à l'histoire et au personnage.

      Reply
    • J'ai fait un tour sur Livraddict et j'ai vu que deux personnes avaient bien aimé ce roman et qu'elles avaient même trouvé la première partie amusante (What ? car je ne vois franchement pas où). Alors, peut-être que tu seras moins difficiles que moi et que tu apprécieras, toi aussi, ce livre !

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *