Twelve sharp / Janet Evanovich

Twelve sharp / Janet Evanovich

Stephanie Plum, Tome 12 

Quatrième de couverture : FIRST, A STRANGER. For bounty hunter Stephanie Plum, life is rosy and she’s spending her days chasing down the usual cast of losers and weirdos. Until, that is, the tables are turned and, suddenly, someone’s after her.
NEXT, A SECRET. Her mysterious stalker, a crazed woman dressed in black, carries a Glock and has a secret connection to the dark and dangerous Ranger.
THEN, A DEATH. The action turns deadly serious and Stephanie goes from hunting skips to hunting a murderer.
NOW THE CHASE IS ON. Ranger needs Stephanie and the two must work together to find the killer, rescue a missing child and stop a rapidly rising body count. But they’re getting to close for comfort – what will cop Joe Morelli, Stephanie’s on-again, off-again boyfriend, have to say ?

Avis : C’est toujours avec le même plaisir que je me plonge dans chaque nouvelle aventure de Stephanie Plum. Même en anglais ! Cette comédie policière à l’héroïne délurée permet un pur moment de détente et de bonne humeur grâce à des intrigues drôles et survitaminées.

Dans cette 12e aventure, après avoir tenté en vain de se recycler dans l’opus précédent, notre chasseuse de primes préférée est de retour dans la rue, à la traque des criminels de tout bord. Et elle a bien du travail car il n’y a plus qu’elle et Lula, pour faire rentrer de l’argent et ainsi remettre l’agence à flot. Les missions se multiplient quand soudain, Steph rencontre la femme de Ranger : une folle furieuse qui croit qu’elle lui a volé son homme. Alors que justement, le supposé mari infidèle n’est pas en ville. Je vous laisse imaginer le remue-ménage ! L’histoire se complique encore lorsqu’une petite fille est enlevée.

On retrouve avec plaisir la galerie de personnages déjantés qui entoure Stéphanie : Lula et son appétit féroce pour la vie (pour ne pas dire plus !), Mamie Mazur et sa passion pour les veillées funèbres, sans oublier l’éternelle épine dans le flan de notre héroïne, j’ai nommé, Joyce Barnhardt ! Bien sûr, les 2 hommes de sa vie sont également de la partie. La tension entre le trio Stéphanie – Ranger – Morelli est d’ailleurs à son paroxysme. Et ce pauvre Morelli mériterait bien une récompense pour sa patience infinie !

Même si ce tome m’a paru un peu moins drôle que le précédent, je ne m’y suis pas ennuyée une minute. Janet Evanovich reste sans conteste la reine des situations improbables. Il n’y a tout de même que Stephanie pour pouvoir dire à quelqu’un sur le point de se suicider qu’il a juste besoin de vitamines ! Mais, l’intrigue est, ici, un peu plus importante, un peu plus « sérieuse » qu’habituellement. Et elle permet d’en savoir plus sur le mystérieux Ranger… Bref, c’est sans hésiter que je signe pour la suite !

Roman édité par Headline Review 

Author

Les pipelettes en parlent

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *