Treize raisons / Jay Asher

Treize raisons / Jay Asher

Quatrième de couverture : Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé son geste. D’abord effrayé, il écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis, il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer.

Avis : Témoignage à deux voix, Treize raisons dévoile le mal-être d’une jeune fille, la pression sociale, les rumeurs et les compétitions qui font la vie d’un lycée. Cela parle de tolérance et de culpabilité. Mais c’est également l’histoire d’une rencontre ratée. J’ai un avis vraiment très mitigé sur ce roman. Au début, je trouvais le récit touchant, mais plus j’approchais de la fin, et plus je me disais « mais qu’est-ce que c’est que cette connerie ?! ».

Hannah nous raconte sa solitude et les attaques qu’elle a subies de la part de ses camarades. Elle fait part de ses blessures qui l’ont petit à petit minée au point de songer à l’acte ultime. À travers Clay, nous revivons avec lui ses derniers moments, nous découvrons les personnes de sa liste. Le style est très poignant. De plus, Clay est un type adorable, et on a du mal à le croire capable d’avoir fait quelque chose qui mérite d’être sur ces cassettes.

J’espère que cette lecture fera prendre conscience aux ados que leurs actes ont des retombées. Qu’un mot, un geste peut irrémédiablement blesser autrui. Cependant, même si ce qui arrive à Hannah est dur, je n’ai pas trouvé que cela valait la peine de se suicider. Ce sont des choses que vivent beaucoup d’adolescents qui passent par le collège/lycée. Et je vous rappelle, messieurs dames, que le lycée, cela ne dure pas toute la vie. De plus, telle que l’histoire est racontée, je pense qu’elle ne serait jamais passée à l’acte si elle avait eu des amis. Car ce qui est frappant ici, c’est que cette jeune fille a tout plein de connaissances et de relations, mais aucun ami.

Par ailleurs, l’apathie de l’héroïne était assez dure à supporter et à comprendre. Si, dans un premier temps j’ai été sensible à sa voix, à mesure que les évènements s’aggravaient, j’ai eu bien du mal à admettre son inaction. Je dirai même que parfois, elle tend elle-même le bâton pour se faire battre. Mais ce qui m’a vraiment choquée ici, c’est le manque de justice. Je me demande où est la morale de cette histoire. Certains des actes narrés sont vraiment graves. Des crimes ont été commis. Pourtant, aucun des protagonistes impliqués ne devra en assumer les conséquences. Aucun des protagonistes ne jugera bon de briser la loi du silence. Que ces casettes n’atterrissent pas chez la police est pour moi totalement incompréhensible.

Roman traduit par Nathalie Peronny – Albin Michel (Wiz) 

LC avec : Flo Tous les livres, Kincaid 40, SnowWhite, Freelfe, Stephanie-palisir de lire, Alcyone

16 comments

  • Je suis dans l'ensemble assez d'accord avec ton avis ! C'est vrai que les raisons d'Hannah sont un peu tirées par les cheveux… Mais contrairement à toi, à la fin du livre, je me suis dit que je n'avais pas le droit de remettre au cause les sentiments qu'elle pouvait éprouver. Chacun a une sensibilité différente qui fera que l'impacte de certaines choses sera plus conséquente chez l'un que chez l'autre.

    Voilà voilà !! 🙂

    Reply
    • Ce ne sont pas ses sentiments que je remets en cause, car tu as raison on a tous une sensibilité différente. Mais je pense que c'est plus le manque d'amis qui l'a tué que les attaques qu'elle a subit.

      Reply
  • Cet un bouquin que je pense me procurer mais je rejoint snowwhite par rapporta la sensibilité de chacun, après je n'ai pas lue le livre, peut être que je penserait comme toi si un jour il me tomberais entre les mains ^^

    Reply
  • Je suis très heureuse que tu as apprécié cette lecture. J'ai voulu partager cette lecture, car le sujet me paraissait intéressant et je vois que c'est la cas, j'en suis heureuse…
    J'ai beaucoup aimé l’approche de l'auteur par rapport au suicide et tout ce qu'il en a découlé.
    Je te remercie pour ta participation à cette LC et je te dis peut-être à une prochaine fois 😉

    Reply
  • J'avais beaucoup aimé ce livre, je 'lavais trouvé poignant. Beaucoup l'ont dénigré en disant que se suicider pour ces treize raisons était stupide,… prises une à une, elles ne sont peut être pas grand chose… mais mises ensemble, c'est autre chose, surtout à une période fragile de la vie…
    Tu m'as donné envie de le relire, tiens…
    merci

    Reply
  • Je suis du même avis que toi, je me demande bien pourquoi Hannah a cherché à ce point les problèmes. Je trouve que ce qu'elle a vécu comparé à la scène qui a eu lieu sous ses yeux durant la fête, n'est rien du tout.

    Reply
    • Et après, la scène dans la piscine, j'avais trop envie de lui dire "mais t'es c** ou quoi ?!". C'était une sorte de punition qu'elle s'infligeait pour n'avoir rien fait mais c'était bien tordu !

      Reply
  • Je partage ton avis ! C'est un livre qui nous fait réfléchir sur nos actes et notre quotidien… un livre dont je me souviendrai longtemps ! Je suis ravie d'avoir participé à cette LC avec toi ! A bientôt, j'espère !

    Reply
  • ah je suis bien d'accord avec toi : bouge toi le derrière Hannah, bon sang !!!!!!! c'est incroyable non ?
    enfin, c'est une bonne lecture pour les jeunes qui peuvent ainsi se mettre à la place des victimes et ainsi prendre conscience de la valeur des actes et du poids des mots.

    Reply
  • Je pense que tu n'as pas apprécié ce livre sûrement parce que tu possèdes un caractère différent de celui de l'héroïne. J'ai moi-même été souffre-douleur durant un temps et je comprenais justement son inaction… Mais voilà, tout le monde n'a pas la même forme/force de caractère =) Après, il n'y a jamais de bonnes ou de mauvaises raisons pour ce suicider, elle était juste fragile à ce moment.
    En tout cas, j'apprécie le choix du thème de l'auteur. Je trouve qu'il traite un sujet de société difficile qui peut justement se heurter à l'incompréhension d'un geste aussi extrême pour "si peu". Je partage totalement ton avis sur le fait que les cassettes n'atterrissent pas chez la police. Je pense que c'est surtout une histoire de peur de voir révéler ses sombres secrets… Seul Clay pourrait les passer au final !
    Une LC intéressante justement par la diversité de nos points de vue et de nos ressentis !
    Peut-être à une future LC =)

    Reply
  • Un livre qui m'a énormément touché, fait réfléchir entre autre sur le fait de savoir si en parlant,je ne faisais pas parfois mal aux gens :S !

    Au départ, je trouvais les choses un peu légères, faciles à surmonter, mais au fil des pages, elles deviennent plus horribles et ça m'a donné la boule au ventre.

    Je pense que la solution de l’héroïne n'était pas la bonne, mais au final, dès le début on sent qu'elle ne veut pas se battre, qu'elle encaisse sans rien faire et j'ai trouvé ça dommage :S

    Mais sinon, c'est une leçon de vie que tout le monde devrai lire pour apprendre à mieux respecter l'autre

    Reply
  • Il y a des scènes cru il est vrai. Il n'est pas à mettre dans les mains des plus jeunes.
    Mais la leçon de vie est bonne à prendre pour tout le monde et fais réfléchir!
    Ce livre a ses points fort comme ses points faible mais il est certain qu'il ne laisse pas indifférent!
    A bientôt j'espère 🙂

    Reply
  • Pingback: Top Ten Tuesday #38 | Les pipelettes en parlent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *