Mort sans retour / Charlaine Harris

Mort sans retour / Charlaine Harris

La communauté du sud, Tome 12

Quatrième de couverture : « J’ai toujours su que ce ne serait pas de tout repos de vivre avec mon don de télépathe, car il y a souvent des choses qu’il vaut mieux ignorer ! Et, une fois encore, j’en ai eu la preuve : quand j’ai vu Éric se nourrir de cette jeune fille, j’aurais dû dire quelque chose ! Mais avec la venue de Felipe de Castro, le roi des vampires de Louisiane, d’Arkansas et du Nevada, il n’y a pas pire moment pour découvrir, sous le porche d’Éric, le corps d’une jeune humaine – celle dont il avait bu le sang quelques heures plus tôt… Quel enfer ! Et c’est maintenant à Bill, enquêteur officiel de la zone 5, et à moi de résoudre ce meurtre. Mais au moins, cette fois, personne ne s’en prend à moi personnellement ! Enfin, j’aurais dû me douter que ça n’allait pas durer… »

Avis : Cet avant dernier tome des aventures de Sookie Stackhouse, la serveuse télépathe, m’a permis de passer un bon moment de détente et de bonne humeur. Charlaine Harris m’a même fait éclater de rire plus d’une fois avec ses réparties piquantes et ses situations improbables.

Alors ne le nions pas, l’auteur ne s’épargne pas quelques facilités et ce n’est pas vraiment l’action qui secouera ce tome. Pourtant, je ne m’y suis pas ennuyée. On y suit surtout Sookie dans son quotidien et on y voit tous ses amis et connaissances qui, autour d’elle, se marient, font des bébés… Bref, avancent dans leur vie. C’est comme si le monde continuait à tourner, alors qu’elle-même semble faire du surplace. Comme cela avait été amorcé dans les précédents tomes, elle se pose de plus en plus de questions sur elle et son avenir. Et petit à petit, elle prend ses distances par rapport aux problèmes des SurNat. La preuve en est que dans ce volume, elle sera assez peu mêlée à l’enquête en cours.

Ce tome est également l’occasion de revoir certaines têtes et la meute, comme les faes, seront ici très présents. De toute évidence, Charlaine Harris compte bien donner un épilogue à chacun de ses personnages, même les plus secondaires. Quant à notre cher Éric, il se fait remarquer par sa quasi absence. Sa relation avec Sookie est plus complexe que jamais. Et, à ce niveau là, tout peut arriver dans le prochain et dernier épisode. Aussi bien le pire que le meilleur.

J’avoue n’avoir aucune idée de comment Charlaine Harris va clore sa série. La fin de ce tome, m’a pris complètement par surprise et a balayé toutes les idées que j’avais à ce sujet.

Roman traduit par Anne Muller – Édité par J’ai Lu

6 comments

    • Ah ! ce 4, il aura fait couler beaucoup d'encre ^^
      Je suis comme toi, un peu triste que la fin arrive (même si je préfère les séries qui on une vraie fin) et très curieuse d'enfin la connaitre !

      Reply
  • Ça me fait plaisir de lire ta chronique sur ce tome, d'autant plus que je te rejoins absolument !

    J'ai quant à moi une petite idée de la fin, mais on est d'accord sur l'éloignement du monde des Surnat, d'une Sookie un peu plus en retrait, plus réfléchie peut-être. Ca fait plaisir de constater cette évolution du personnage.

    Reply
    • La série a vraiment pris un tournant depuis quelques tomes, tout le monde ne l’apprécie pas, mais je trouve qu'elle a au moins le mérite de faire évoluer les choses et d'amener une fin cohérente. Même si je suis dans l'expectative pour celle-ci, j'espère qu'elle ne me décevra pas !!

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *