Anguis seductor hominum / François Debois, Krystel

Anguis seductor hominum / François Debois, Krystel

Ash, Tome 1 

Résumé de l’éditeur : 1850. Royaume de Bohème. Ash est libérée d’une prison souterraine où elle croupit depuis quatre siècles. Qui est-elle et pourquoi a-t-elle été enfermée ? La seule chose dont la jeune fille soit sûre, c’est que son origine est intimement liée à un secret très convoité : celui de la vie éternelle… 

Avis : Je suis assez déçue par ce premier tome. Les dessins, par leur minutie et leur côté précieux, me rappellent assez ceux de la BD End de Barbara Canepa et Anna Merli. Nous retrouvons ainsi ces mêmes frimousses aux joues roses. Toutefois, je ne trouve pas que le rendu des visages soit des plus travaillés. Les dessins sont inégaux d’une image à l’autre. Certaines semblent bâclées alors que d’autres sont plus soignées, et ont un trait plus précis. L’ensemble est tout de même assez agréable à regarder par ce côté lissé, lustré et vernis du travail du dessinateur et du coloriste. Mais j’avoue, comme pour End, que ce n’est pas le style de dessins que j’apprécie le plus. 

L’histoire, quant à elle, est assez inintéressante. J’ai trouvé le récit creux et même les révélations finales n’ont pas réussi à susciter plus d’intérêt à ce tome, somme toute, trop simpliste et fade. Le style est plutôt enfantin et un peu trop maniéré. L’intrigue n’a pas été suffisamment peaufinée et bien amenée. La fin a même réussi à me faire rire tellement les révélations sur l’identité de l’héroïne sont pathétiques. 

Cette BD manque de caractère et de dynamisme, et l’héroïne est trop mièvre pour relever le ton et pimenter le récit. Ainsi, même si le tome 2 clôt cette série, je ne pense pas le lire en raison du trop peu de qualité que j’ai pu trouver à cette histoire. 

BD éditée par les éditions Soleil.

1 comment

  • C'est vrai que c'est dommage qu'une BD qui aurait pu avoir une vrai profondeur soit plutôt creuse :/ J'avais été déçue aussi par cette lecture. J'ai quand même été jusqu'au tome 2 pour finir l'histoire mais ça n'avait pas beaucoup amélioré ce que j'en pensais…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *