Les chimères de l’aube / Charlotte Bousquet

Les chimères de l’aube / Charlotte Bousquet

Couverture de Les chimeres de l'aube de Charlotte Bousquet

La peau des rêves, Tome 3 

Quatrième de couverture : Berlin, territoire en ruines rongé par la forêt, où s’affrontent les clans, où Chimères te Mutants vivent en parias. Anja, une sirène, sauve la vie d’un mens. À ses tatouages, elle reconnaît un membre du clan d’Ishtar, des guerriers connus pour leur cruauté. Mais il est trop tard : un regard a suffi pour qu’Anja tombe amoureuse de lui.
Quand Fast, un hybride, est capturé, Anja décide de demander son aide à celui qu’elle a sauvé. Elle ingurgite une drogue qui camoufle temporairement ses écailles et parvient à l’approcher. Pendant ce temps, un tueur hante les bas-fonds de la ville, laissant derrière lui des victimes vidées de leur sang. Des victimes qui ressemblent beaucoup à Anja…

Merci aux éditions l’Archipel pour cette lecture 

Avis : J’avais été plus que mitigée par la première histoire (Nuit tatouée et Nuit Brûlée), la faute notamment à l’héroïne, Cléo, que j’avais trouvé particulièrement antipathique. Pourtant, j’avais été très intriguée par le cadre que Charlotte Bousquet avait donné à son conte : Najma et sa peau des rêves. Et c’est ce point, et le fait que l’histoire de Cléo était désormais terminée et que nous allions donc rencontrer de nouveaux protagonistes, qui m’ont poussé à lire la suite. Et, je ne le regrette vraiment pas ! Après un début un peu difficile, l’histoire devient peu à peu très prenante.

L’héroïne, Anja, n’accepte pas sa différence. Elle se trouve laide et, plus que tout, voudrait être acceptée par les Mens, les humains. C’est une jeune fille perturbée et impulsive qui réagit avant tout à l’instinct, même si celui-ci n’est, malheureusement pour elle, pas très bon. Son addiction pour Rain, le Mens qu’elle a sauvé, est assez agaçante et niaise. Elle est persuadée que, parce qu’il est beau, c’est quelqu’un de bien, qu’il n’est pas comme les autres guerriers de son clan qui prennent plaisir à traquer les siens. Que sa beauté extérieure reflète sa beauté intérieure. Ce qui, bien sûr, est ridicule. Elle est tellement obnubilée par son apparence, qu’elle n’écoute pas les paroles qui sortent de sa bouche et le mépris que contient sa voix, qui révèlent sa véritable nature. Je dois dire que j’ai eu plusieurs fois envie de la secouer pour la réveiller ! Cependant, elle est sympathique, un peu idiote, mais sympathique.

L’histoire est divisée en 2 parties. La première se passe dans le camp des Exclus et porte sur la découverte d’un tueur en série. J’ai trouvé cette partie assez peu intéressante et plutôt facile. Toutefois, elle sert à amener la seconde, qui est, elle, tout à fait passionnante. Elle nous présente Anja et son séjour au sein du clan d’Ishtar. Il faut néanmoins savoir que cette deuxième partie est très sombre et que des scènes très dures la parsèment. Heureusement, elles sont décrites avec une économie de moyens. Par ailleurs, même si j’avais deviné certains tenants de l’intrigue, j’ai pris plaisir à lire ce roman et j’ai été curieuse jusqu’à la dernière page de voir comment l’histoire allait évoluer et comment Anja allait découvrir la vérité.

L’histoire de Najma, cette conteuse Gypsie, sert encore une fois de cadre à l’ensemble. J’aime beaucoup cette idée de tatouages qui racontent des histoires. On n’en sait malheureusement pas plus sur les raisons de sa présence dans le camp d’Itzan et de son « vol » d’identité. Je pense que nous ne connaitrons l’intégralité de son histoire que lors du tome final, qui lui sera certainement dédié.

Cette nouvelle aventure est donc une réussite et c’est sans hésiter que je lirai la suite. D’autant qu’à la fin du roman, l’histoire prend un tournant radical et nous laisse dans l’expectative.

Roman édité par les éditions L’Archipel.

L’aube des cendres et D’encre et de feu, les 2 derniers tomes de la saga, paraitront respectivement au printemps et à l’automne 2013. 

2 comments

  • Je n'ai pas trouvé l'historie d'une place a prendre "déprimante " Elle est sombre certes mais ça ne m'a pas foutu le moral a zéro non plus!
    Merci pour ton commentaire !
    J'avais entendu des avis mitigés sur cette saga de charlotte bousquet, ton avis sur ce tome change la donne ! =)

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *