Destins / Loisel

Destins / Loisel

couverture de Destins de loisel

Peter Pan, Tome 6

Résumé de l’éditeur : Peter Pan et ses amis se retrouvent sur leur île pour enfin partager un moment de paix et de bonne humeur. Mais ce qu’ils partagent surtout, c’est la photo de la maman qui passe de main en main chez chaque petit orphelin, ce qui leur permet de rêver un peu. Il n’y a bien que le petit Picou qui n’en veut pas, de cette mère en papier, et qui préfère de loin la tendresse de Rose, qu’il considère comme sa maman. Lors d’un tirage au sort, la photo de la maman lui revient… et on va la glisser dans sa poche alors qu’il dort. Mais la fée Clochette va s’en mêler, et tout cela va attirer bien des ennuis au petit Picou, et encore plus à Rose.

Avis : Ce tome conclut parfaitement cette adaptation de Peter Pan  par Loisel. C’est original, bien pensé et beaucoup plus sombre et rude que l’original de Walt Disney. Il est même aux antipodes du dessin animé. J’avoue que même si ce regard est nouveau, je n’ai pas beaucoup apprécié cette ambiance et l’atmosphère dégagées. C’est trop âpre, trop violent et les dessins renforcent ce sentiment. Les traits des personnages sont acérés et durs. Ils sont marqués par la vie, par un passé difficile, par des rancœurs et le désir de vengeance. C’est glauque à souhait.

C’est donc tout sauf une BD divertissante, mais elle est intrigante, car jusqu’à la fin, on veut comprendre où veut nous emmener l’auteur. Cependant, j’ai été assez déçue par le dénouement, et je m’attendais à ce que l’auteur aille plus loin dans le temps. En effet, il nous raconte les origines de Peter Pan, des enfants perdus et de la rancœur du Capitaine Crochet, mais il s’arrête là où le dessin animé de Walt Disney commence.

Certes, cette adaptation est novatrice, et Régis Loisel en profite même pour intégrer l’histoire de Jack L’éventreur. Toutefois, ce n’est pas une BD que je conseillerais à tout le monde. Certaines scènes sont dures et choquantes, de même que les dialogues. Seules l’originalité et l’intrigue apportent un peu de charme à cette série.

BD éditée par les éditions Vents d’Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *