Première tombe sur la droite / Darynda Jones

Première tombe sur la droite / Darynda Jones

couverture de première tombe sur la droite de Darynda Jones aux éditions Milady

Charley Davidson, Tome 1 

Quatrième de couverture : Vous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien ? C’est moi.
Mon nom c’est Charley et je suis la Faucheuse. Les morts, je connais : j’en vois depuis que je suis née. Des fois, je les aide à faire des trucs du genre laisser un mot à leurs proches ou traquer leur assassin… Ça tombe bien parce que je suis aussi détective privée ! Pratique, non ? Ce qui l’est moins, c’est que les gens autour de moi ont du mal à y croire. Comme Swopes, l’agent avec qui je bosse : je voudrais qu’il me lâche un peu la grappe. Cela dit, je pourrais le gérer si je n’avais pas d’autres chats à fouetter… comme ce bel inconnu qui vient me rendre visite toutes les nuits dans des rêves torrides et dont j’aimerais bien découvrir l’identité…

Avis : Pour ceux qui auraient des doutes, je vous rassure, il s’agit bien d’un roman d’urban fantasy et non de romance paranormale. Il y a une vraie enquête, l’intrigue amoureuse ne prend pas les ¾ du livre et le propos n’est absolument pas de savoir si l’héroïne terminera avec le mâle dominant. On retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès du genre : une héroïne forte en gueule, de l’humour, de l’action, des mystères et un brin de romance (oui, quand même !). Et reconnaissons-le, Darynda Jones a su faire là un très bon mélange. J’ai vraiment beaucoup aimé ce premier tome.

Le monde et la mythologie inventés par l’auteur sortent de l’ordinaire. Cette partie est vraiment intéressante et c’est ce qui fait l’un des atouts de cette série. Charley est une faucheuse, mais pas au sens où on l’entend habituellement : elle ne vient pas chercher les morts, qu’ils le veuillent ou non, accompagnée de sa grande faux. Elle est plutôt une sorte de portail. Ce sont les morts qui viennent à elle, attiré par sa lumière. Ils font librement le choix de traverser ou non. Son histoire est bien amenée et ses pouvoirs nous sont peu à peu expliqués.

Charley est une héroïne sympathique et attachante, même si j’ai trouvé que l’auteur insistait un peu trop par moments, sur le fait qu’elle n’avait pas sa langue dans sa poche. Cependant, elle est drôle, vive et très humaine. Elle n’a pas peur de se battre et de prendre des coups pour protéger les autres. Mais son pouvoir la rend solitaire malgré elle. La plupart des gens ne peuvent l’accepter et la rejettent. À cause de cela, elle a eu une enfance difficile. Le fait de voir et de parler à des morts n’est déjà pas évident pour une petite fille, et c’est encore plus dur lorsque personne ne te croit. Même si elle le gère un peu mieux aujourd’hui, cela reste quelque chose qui la blesse profondément.

Outre son job de détective privé, Charley aide souvent son oncle, membre de la police d’Albuquerque, lors de ses enquêtes. Dans ce premier tome, Charley recherche à la fois l’assassin de 3 avocats et la personne qui envahit ses rêves. Fantôme ? Humain ? Bien que j’aie apprécié l’enquête policière, le point fort de ce tome a incontestablement été, pour moi, le personnage de Reyes. Le mystère qui l’entoure est des plus intrigants. Je voulais tellement en savoir plus sur lui, que j’ai souhaité à plusieurs reprises arriver rapidement aux passages qui le concernaient. Cependant, malgré cet engouement, je regrette un peu que nous sachions, dès la fin de ce tome, qui il est réellement. Il me semble que l’auteur aurait pu développer davantage ce point. J’ai un peu peur que, maintenant que le mystère est résolu, l’intrigue soit moins captivante. Même si, clairement, les ennuis, eux, sont loin d’être terminés !

Le tome 2, Deuxième tombe sur la gauche, sortira le 24 août. 

Roman traduit par Isabelle PERNOT – Édité par Milady 

8 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *