Casco Bay / William G. Tapply

Casco Bay / William G. Tapply

couverture de Casco bay

Quatrième de couverture : Sept ans après le mystérieux accident qui a effacé sa mémoire, Stoney Calhoun a repris sa paisible existence de guide de pêche, partagée entre la boutique de la belle Kate Balaban et sa cabane isolée dans les bois du Maine. Jusqu’au jour où, sur une île inhabitée de Casco Bay, il découvre un cadavre entièrement carbonisé. Peu de temps après, le client qui l’accompagnait est assassiné. Malgré ses réticences, Calhoun est entraîné dans l’enquête du shérif Dickman et ses vieux réflexes reviennent. Casco Bay, la deuxième aventure de Stoney Calhoun, nous emmène une nouvelle fois dans les paysages marins du Maine qui laissent peu à peu resurgir les fantômes d’un passé menaçant.

Avis : Casco Bay est le 2e tome des Mystères de Stoney Calhoune, et heureusement pour moi, il n’est pas indispensable d’avoir lu le premier pour comprendre l’histoire. Stoney Calhoune est un guide de pêche qui mène une vie tranquille dans un coin reculé du Maine. Tranquille ? Pas tant que ça… Régulièrement, un homme du gouvernement vient s’assurer qu’il n’a pas retrouvé la mémoire. Car Stoney est amnésique suite à un coup de foudre. Ne lui reste de sa vie passé, que d’étonnants réflexes, une logique et un œil affuté, ainsi qu’un puissant instinct. Ce sont justement ces capacités que son ami le shérif Dickman vient solliciter pour l’aider à résoudre la série de meurtres qui secoue les îles.

Ce qui fait tout le charme de ce roman c’est cette ambiance indolente, d’un monde où l’on vit au rythme de la nature, loin du bruit et de la technologie. Alors, en commençant ce livre, soyez prêts à en apprendre plus sur la pêche à la mouche et le rythme des marées !

Les personnages sont simples et vrais, à commencer par Stoney, tellement désireux de préserver sa nouvelle vie. Mais qui est-il réellement ? La part de mystère qui l’entoure est intrigante, mais elle est, dans ce tome en tout cas, assez peu développée. Cela reste en toile de fond, ce que j’ai trouvé un peu dommage. J’aurais aimé que l’auteur accentue plus cette partie et joue avec notre curiosité. L’intrigue policière, quant à elle, ne transcendera pas le genre, mais elle se laisse néanmoins suivre avec intérêt. L’auteur aborde les questions de moralité sous un angle ambigu qui apporte une touche d’originalité. Et si certains éléments sont assez faciles à deviner, l’enquête est, cependant, bien menée.

Casco Bay est un roman agréable. Il ne vous fera peut-être pas frissonner, mais il est parfait pour se détendre avec une bonne histoire. Je lirais donc avec plaisir le dernier tome des Mystères de Stoney Calhoune, William G. Tapply étant malheureusement décédé.

Roman traduit par François Happe – Édité par Gallmeister 

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *