Le démon de la vengeance / Jaye Wells

Le démon de la vengeance / Jaye Wells

Une aventure de Sabina Kane, Tome 3

Quatrième de couverture :
NE PAS OUBLIER 
1) de sauver ma soeur, 
2) d’assassiner grand-mère, 
3) de ne pas agacer la prêtresse vaudou 
Tic tac, tic tac.
L’heure tourne et le temps presse pour Sabina Kane. Sa soeur vient d’être kidnappée par sa grand-mère, chef des Vampires, les créatures de la nuit sont au bord de la guerre, et un Ordre obscur tire les fi celles. Sabina se rend à la Nouvelle Orléans, sur les traces de sa soeur. Là-bas, elle doit négocier avec des loups-garous un poil susceptibles mais ô combien sexy, des vampires dotés de pouvoirs magiques, et – le plus effrayant de tous – des humains… 
Avis : À la fin de Rouge sang, noir magie, Sabina et ses amis mages avaient subis un sérieux revers dans la guerre qui les oppose à Lavinia Kane, la dirigeante des lilims. Celle-ci avait réussi à enlever Maisie, la sœur de Sabina et l’Oracle du Conseil d’Hécate. Sabina est alors prête à tout pour récupérer sa sœur et se débarrasser – définitivement – de sa grand-mère. Malgré ce pitch, qui promet encore un tome enlevé, il m’a semblé qu’il y avait moins d’action que dans les tomes précédents. Cependant, je vous rassure, on ne s’ennuie pas pour autant, car l’auteur en profite pour approfondir les relations de ses personnages et développer son intrigue.

Le changement amorcé dans le tome précédent se confirme. Sabina devient de plus en plus humaine. Enfin, elle accepte de reconnaitre que, malgré la manière dont elle été élevée, elle aussi a des sentiments, et qu’une famille n’est pas seulement créée par les liens du sang. Elle reconnait l’amitié, l’affection et la confiance. Et, même si elle a plus que jamais peur de perdre ceux qu’elle se découvre aimer, elle en est d’autant plus déterminée à les protéger coûte que coûte. Elle apprend d’ailleurs (un peu) à travailler en équipe et à se reposer sur d’autres. Giguhl et Adam seront présents d’un bout à l’autre de ce tome, et seront un vrai soutien, aussi bien logistique qu’émotionnel, pour elle. Elle se fera également de nouveaux alliés, dont une humaine qui, très logiquement, pratique le vaudou. On est à la Nouvelle-Orléans, je vous le rappelle !

L’écriture de Jaye Wells est toujours aussi dynamique et agréable à lire. On retrouve également ces touches d’humour, apportées notamment par le mauvais caractère de l’héroïne, qui donnent du peps à l’histoire. De plus, l’auteur cultive les personnages originaux. Après Giguhl le démon chat, voici Brooks, le fey travesti !

Comme je le disais, l’auteur profite de ce tome pour creuser sa trame de fond. Ainsi, nous en apprenons plus sur la caste de Nod et sur son alliance avec la Domina. Mais surtout, des éléments très importants sont soulevés sur Lilith et Caïn. Ces développements sont vraiment bien vus. La saga prend un tournant à la fin de ce tome et il sera, je pense, très intéressant de voir comment l’auteur va désormais faire évoluer son intrigue.

« – Ne t’inquiète pas, je ne laisserai pas mon sale caractère prendre le dessus, assurai-je. 
Cette affirmation fut accueillie par des expressions dubitatives. Je me posai les mains sur les hanches. 
– Bon, d’accord, on sait tous que je m’énerverai, à un moment ou à un autre. Mais au moins, je canalise mieux ma colère qu’avant. » 


Roman traduit par Michelle Charrier – Édité par Orbit

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *