Brothers / Sylvie Allouche

Brothers / Sylvie Allouche

couverture de brothers de sylvie allouche

Quatrième de couverture : C’est l’hiver. 5 heures du matin. Moins dix degrés. Un homme à moitié nu est retrouvé dans le coffre d’une Jaguar noire, abandonnée sur un terrain vague. Sur sa peau, on a gravé les initiales : L R. Comment et pourquoi Ben et Bruno, les frangins sans histoire de la cité des Fleurs, ont-ils pu tremper dans cette sale affaire ? Sont-ils responsables ou seulement témoins d’une histoire qui les dépasse ? La jolie et mystérieuse Juliette parviendra-t-elle à leur venir en aide ? Enlèvement, disparition, vols, les deux frères en quelques heures, pour les deux frères et pour les autres, tout se complique !

Avis de Zina : En toute honnêteté, je ne me serais vraisemblablement jamais intéressée à ce roman (trop estampillé jeunesse), si on ne me l’avait pas chaudement recommandé. Et force m’est de reconnaître, que j’ai passé un moment de lecture très agréable.

Nous sommes à la Cité des Fleurs, un quartier où il est plus facile pour les jeunes de tremper dans des magouilles qui les mèneront tout droit en prison, que de trouver un travail honnête. Et, Le Régent, est tout prêt à leur faire suivre docilement cette voie. C’est le cas de Ben et Bruno, qui lorsque nous faisons leur connaissance, sont à la limite de tomber dans cet engrenage. L’enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on et ils vont très vite le découvrir. Afin d’aider leur mère qui fait des ménages pour les faire vivre, tout en rêvant du jour où elle deviendra institutrice, ils commettent leur premier délit. Seulement rien ne se passera comme prévu et ils vont se retrouver mêlés à une affaire qui les dépasse. La relation de ces 2 frères est vraiment très touchante. Leur histoire sert de fil rouge à la vie de cette cité où nous rencontrons d’autres personnages emblématiques, du petit caïd au jeune ado, des rêves pleins la tête, en passant par le retraité, ancien militaire. Des personnages aussi chaleureux, que d’autres sont détestables.

Sylvie Allouche a écrit une histoire sans prétentions, au scénario et au langage simple mais efficace, qui saura toucher un large spectre de lecteurs. À la fois roman policier et critique sociale, on est emporté à la suite de ces jeunes. L’intrigue est prenante et j’ai beaucoup ri au cours de ma lecture.

Avis d’Ella : Voilà une sympathique et jolie histoire contée sur un ton triste et sombre, mais porteuse d’espoir. On va y voir défiler le destin de divers personnages. Leurs points communs : la cité des Fleurs et la très forte envie de s’en sortir. Nous allons suivre plus précisément les pas de deux jeunes adolescents, Ben et Bruno. Afin de quitter définitivement la misère et la cité, ils se laissent prendre au jeu du fric facile à gagner. Pour cela rien de tel que de monter des petites combines pour Le Régent. Mais tout va se compliquer lorsque leur premier coup les plonge dans un délit à grande échelle. Rien ne les préparait à l’ampleur de leur inconscience et insouciance. Heureusement, ils pourront compter l’un sur l’autre. Rien de tel que les liens du sang pour faire face aux ennuis qui ne sauraient tarder à leur tomber dessus.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce roman, c’est le chassé-croisé entre les divers protagonistes et  que leurs destins, sans qu’ils le sachent, soient liés. Chaque agissement et décision de l’un d’entre eux aura des répercussions sur les autres. Mais même si le scénario est joliment amené, je l’ai trouvé un peu faible.  Le dénouement est trop aisément conduit et la facilité de l’enquête dessert peut-être un peu le roman. Il y a trop de coïncidences heureuses où tout tombe parfaitement au millimètre près. Les problèmes semblent se résoudre d’eux-mêmes, comme par magie. Le destin fait bien les choses, en somme.

Le ton donné par l’auteur est jeune, mais il est tout à fait adapté à un public d’adultes. Et même si tout est cousu de fil blanc et que je n’ai pas complétement été envoutée par ce roman, j’ai apprécié le style d’écriture fluide et très rythmé de l’auteur. Cette œuvre m’a séduite par son récit accrocheur qui m’a fait la lire d’une traite. J’ai également aimé cette lecture en raison des personnages touchants, tous aussi sympathiques les uns que les autres, qui laissent voir le meilleur chez eux, l’espoir d’une fin heureuse,
d’un jour meilleur. Un roman agréable à parcourir qui en touchera plus d’un.

Édité par Mango.

4 comments

  • Comme je connais bien l'auteur et j'apprécie sa plume de longue date, je ne peux qu'approuver votre critique. Moi aussi, j'ai ri, souri et j'ai été touché par certains personnages plus vrais que nature. Le style est épuré, le ton juste, l'intrigue bien ficelée. On se régale et on en redemande. Bravo Sylvie ! Keep on writing!

    Reply
  • Bonjour, tout comme vous je ne pensais pas lire un roman "jeunesse", mais en fait je me suis régalé à lire ce livre, la lecture est facile (donc difficile à écrire) les mots simples mais justes, les personnages sont à la fois durs, tendres, très attachants (pour certains), les descriptions juste sans aucune lourdeur.
    L'histoire m'a beaucoup plus, je ne connaissais pas Sylvie Allouche, mais j'espère qu'elle va continuer à écrire
    Merci pour ce bon moment de lecture et d'évasion

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *