Le labyrinthe d’émeraude / Xavier Dorison & Mathieu Lauffray

Le labyrinthe d’émeraude / Xavier Dorison & Mathieu Lauffray

Long John Silver, Tome 3
Quatrième de couverture : Il est enfant de l’encre et
de la plume, la figure de proue de l’île au trésor de RL Stevenson. Il a vécu
de crimes et rêves, connu les galions de Madère, le sac de Maracaïbo et les
révoltes de boucaniers. Il va mêler l’or et le sang pour sceller son destin aux
confins des royaumes perdus de l’Amazonie. Il est le dernier pirate. Il est la
légende. Long John Silver.
Avis : Voilà une BD très sombre et âpre. Ce ressenti se
fait autant par l’atmosphère dégagée par le récit, que par les personnages ou
encore par le travail de Mathieu Lauffray, notamment dans son choix du panel de
couleurs utilisées. La qualité du travail des auteurs n’est allée que crescendo
au cours des volumes et j’ai vraiment adoré ce 3e tome. Xavier
Dorrison réussit parfaitement, grâce à un scénario habilement ficelé, à nous
plonger dans l’ambiance de la piraterie du 18e siècle. Tout est
parfaitement maitrisé, dosé et rendu.
J’aime beaucoup les personnages principaux : une lady pas
tout à fait « lady » qui cache bien des secrets et beaucoup de ressentis
vis-à-vis de son époux, Lord Byron Hastings. Elle s’est engagée dans cette
aventure par pure vengeance contre lui, et on sent derrière sa hargne et son
comportement, un mal être, une angoisse et de la souffrance causé par un mari qui
n’est pas forcément tout blanc ; un ancien pirate bourru, espiègle, qui va
se découvrir une âme, une conscience ; un médecin au grand cœur, qui à
cause des erreurs qu’il a commis dans le passé, se sent obligé d’accompagner
Vivian Hastings dans sa croisée ; et un équipage mal dégrossi, malléable
qui rend cette traversée et cette quête du trésor de Guyanacapac encore plus
aléatoire et imprévisible.
Dans ce tome, les personnages vont aller de désillusion en
désillusion. Les scènes sont plus sombres et glauques que jamais. Se trame un
mauvais coup que personne ne voit venir et « tel est pris qui croyait
prendre ». Le rebondissement final est tout bonnement génial et inattendu.
Il relance parfaitement l’intrigue et l’histoire et nous laisse dans
l’expectative la plus totale. Vivement la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *