Le maître des tempêtes / Pierre Bottero

Le maître des tempêtes / Pierre Bottero

L’Autre, Tome 2 
Quatrième de vouverture : Natan et Shaé sont venus à bout d’une partie des forces du Mal. Mais il en reste deux à vaincre, et ils doivent en découdre avec le Maître des tempêtes, qui sème la désolation par des catastrophes naturelles. Leur rencontre avec un Guide aveugle, Emiliano, les conduit à se séparer. Natan rejoint sa Famille et tombe dans le piège tendu par sa cousine. Seul, il est condamné… 
Avis : à la fin du Souffle de la hyène, Shaé et Natan, avaient réussi à vaincre Jaalab, la force de L’Autre. Dans cette partie, ils vont devoir vaincre Anjü, son cœur. Seulement, cette fois cela sera bien plus difficile. Seuls, ils n’ont aucune chance. Ils vont devoir requérir l’aide des Cogistes, la famille de Natan. Malheureusement, un traitre règne au sein de la famille et les a convaincus qu’ils étaient l’ennemi à abattre. Ils doivent alors à tout prix retrouver Barthélémy, l’oncle du jeune homme, le seul qui ait une chance de les aider.

Ce nouveau tome est tout aussi rythmé que le précédent. Entre combats, poursuites et sauvetages, nos héros auront bien de quoi s’occuper. La Maison dans l’Ailleurs leur est d’ailleurs bien utile pour se déplacer rapidement et en toute discrétion dans tous les coins du monde. Et celle-ci est toujours aussi intéressante et mystérieuse. Pierre Bottero axe ses romans sur les capacités de l’ennemi que ses héros ont à affronter. Le premier roman mettait en avant la force brute, dans celui-ci c’est l’importance des sentiments qui est mis à l’honneur. Tout d’abord avec l’histoire d’amour conflictuelle de Shaé et de Natan, mais aussi avec la loyauté et la traitrise, la haine et le désir de vengeance, l’amitié et les liens familiaux.

Cette série est sympathique, et même si je trouve ce tome supérieur au précédent, je n’ai pas été envoutée comme je l’ai été par les autres œuvres de l’auteur. Je trouve celle-ci plus légère et enfantine. Une scène m’a beaucoup contrariée, celle où les héros ne se rendaient pas du tout compte que l’un des personnages n’était pas tout à fait honnête avec eux, au point que cela m’a fait douter de leur intelligence. Je trouve également la romance entre Shaé et Natan trop présente, cela donne un côté un peu mièvre à l’ensemble. Et le problème de Shaé avec les contacts physiques n’est pas assez expliqué. D’autre part, j’ai trouvé la fin assez « cul-cul ». Ceci dit, cela reste une lecture divertissante, fluide et facile à lire, et qui propose de bonnes idées. Je terminerai, pour cela, la trilogie.

Roman édité par les éditions Le livre de poche.

3 comments

    • Je n'ai pas tout lu, mais selon moi, ce n'est pas sa meilleure. Le pacte des marchombres ou même le tome unique des âmes croisées sont nettement supérieurs.

      Reply
  • Bizarrement, j'ai totalement adhéré à cette série (du moins pour les deux premiers tome, le troisième ne répondait pas trop à mes attentes) alors que j'ai abandonné Elanna avant la fin du premier tome !!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *