La créature / Leo

La créature / Leo

Aldebaran, Tome 5

Résumé de l’éditeur : Le dirigeable échoué à la cime
des arbres, le groupe n’a d’autre choix que de traverser les très dangereux
marécages. Malheureusement, le groupe est séparé et Kim et Marc se retrouvent
seuls en compagnie de Ling Li, blessée. Par chance ils sont rapidement rejoints
par Alexa et peuvent à nouveau reprendre leur marche vers la mer. Mais ils sont
finalement retrouvés par le gouverneur et le père Loomis qui les forcent à se
rendre au lieu de rencontre avec la Mantrisse.
Avis : Lé dénouement final de ce cycle est rondement
bien mené, et rythmé par de nombreux rebondissements. Le dessin est toujours
aussi limpide, précis. Il retranscrit un univers aseptisé,  qui semble tout à fait adapté à l’idée que
l’on peut se faire d’un monde futuriste dans les années 90. Leo s’applique
toujours autant dans le rendu des personnes et de leurs expressions, ce qui
rend très tangibles les aventures de nos deux héros, Kim et Marc.
Dans le précédent tome, nous avions enfin quelques
révélations, lors des retrouvailles avec Driss et Alexia, deux personnages
importants que nous avions entrevus auparavant. Nous savons ainsi pourquoi ils
se cachent des autorités et quels sont leurs objectifs et ce qu’ils savent sur
la Mantrisse. On retrouvait également avec plaisir Mr Pad, qui est toujours dans
les bons coups. Malheureusement malgré les plans échafaudés par Driss et
Alexia, tout ne se passe pas comme prévus, car la police et le gouvernement
sont à leur trousse.
Dans ce volume, le petit groupe constitué de Kim, Marc,
Driss, Alexia, Li, José, Mr Pad, le sénateur et sa fille, se retrouve à devoir
crapahuter et escalader la forêt dans un des coins les plus dangereux de la
planète. Le cheminement se fait dans la lenteur et la souffrance, car se terre
dans cette jungle nombre de dangers. Et au cours de leurs avancées, Kim, Marc
et Li vont se retrouver séparés des autres. Ils vont alors vivre un enfer et
croire leur dernière heure arrivée. Mais c’était sans compter l’aide inattendue
et inespérée d’Alexia. Mais ce répit n’est pas long, car les autorités les
rattrapent.
Kim et Marc montrent dans ce tome, leur force de caractère. Même
blessés, prisonniers, séparés, ils gardent l’envie de vaincre. Leurs sentiments
se renforcent et c’est ensemble qu’ils voient leur avenir et s’embarquent dans
les projets de Driss et Alexia. J’aime beaucoup ces deux héros qu’on suit
depuis quelques années. On les a vus mûrir et évoluer. Ils sont désormais plus
posés et réfléchis et, malgré tous les soucis qu’ils ont accumulé, ils
continuent d’avancer.
La fin de ce tome n’est que le début des aventures de nos
deux héros. En effet, ces dernières sont loin d’être terminées et ne font que
commencer. Ce dénouement nous laisse alors bien sur notre faim et avec encore
de nombreuses interrogations : Qu’est la Mantrisse  et que veut-elle vraiment ?
A suivre avec Betelgeuse, 2e cycle sur les Mondes
d’Aldébaran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *