Génésis / Karin Slaughter

Génésis / Karin Slaughter

couverture de Genesis de Karin SlaughterWill Trent Series, Tome 3

Quatrième de couverture : Quelqu’un l’a torturée… Torturée longuement…
L’ancien médecin légiste de Grand County, Sara Linton, travaille depuis trois ans dans un grand hôpital, à Atlanta, et essaie de reconstruire sa vie. Quand arrive aux urgences une femme très grièvement blessée, elle se retrouve plongée dans le monde de la violence et de la terreur.
L’inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation, dépêché sur les lieux, va découvrir que la patiente de Sara est la première victime d’un tueur sadique, d’un esprit dérangé.
Retirant l’affaire à la police locale, Will et sa co-équipière Faith Mitchell vont traquer le tueur. Sara, Will et Faith — avec leurs propres blessures et leurs secrets — sont les seuls à pouvoir analyser le cerveau d’un tel détraqué et l’empêcher de perpétrer ses abominables meurtres.

Avis : Karin Slaughter est décidément l’un de mes auteurs préférés. Génésis est une réussite. Il est prenant, vivant, parfois émouvant ou drôle, et pour cela, je l’ai adoré. Il débute une nouvelle série qui réunit les personnages principaux de ses 2 précédentes, Grant County et Will Trent. Nous retrouvons donc Will et Faith mais aussi Sara Linton. Trois ans après les évènements qui l’ont secouée dans Hors d’atteinte/Mauvaise passe, Sara a complètement changé de vie. Elle a quitté Grant County et est devenue médecin urgentiste à Atlanta où elle essaie de se reconstruire. J’ai vraiment apprécié que l’auteure la fasse ainsi revenir, car la fin de Mauvaise passe était très dure et m’avait laissé une impression d’inachevé.

Ces trois personnages sont des héros profondément attachants que l’on a plaisir à suivre. Fouillés, complexes, marqués par la vie, ils sont pour une grande part dans la réussite des romans de l’auteure. Faith et Will forment une aussi bonne équipe que je le pressentais dans Irréparable. Ils sont complémentaires et ont développés une relation très fraternelle. Ils sont continuellement en train de se chamailler, mais toujours prêts à se protéger l’un l’autre. De son coté, Sara apporte la touche d’émotion par les souvenirs de son ancienne vie.

Outre les héros, le roman repose également sur une intrigue solide, passionnante et dramatique, menée tambour battant. Alors que Faith et Will se trouvent à l’hôpital d’Atlanta pour une toute autre affaire, ils assistent à l’arrivée d’une femme grièvement blessée, qui a visiblement été torturée. Will comprend tout de suite que c’est là, une enquête pour le GBI (l’équivalent du FBI pour l’état de Géorgie) et se rend sur les lieux où a été retrouvée la victime. Sur place, il fait une macabre découverte et comprend qu’ils n’ont pas affaire à un cas isolé, mais que d’autres femmes, bientôt, vont disparaitre. L’un des thèmes récurrents chez Karin Slaughter, est la violence faite aux femmes. Celui-ci ne fait pas exception. D’une écriture sobre et fluide, elle nous parle de la haine et de la folie, mais de l’amour aussi, qui mènent une personne à perpétrer des meurtres atroces. L’auteur va plus loin encore en choisissant de faire de ses victimes des femmes antipathiques. Méritent-elles pour autant le sort qui leur est réservé ?

J’ai dévoré Génésis de la première à la dernière page et je ne peux que vous conseiller, si vous aimez les bons thrillers bien ficelés, de vous ruer sur les romans de Karin Slaughter. Pour ma part, j’ai maintenant une envie irrépressible de me jeter sur le suivant, qui n’est malheureusement toujours pas édité en France.

Aux États-Unis, sont déjà parus 2 autres titres : Broken et Fallen.

7 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *