La peau des rêves / Charlotte Bousquet

La peau des rêves / Charlotte Bousquet


La peau des rêves, tomes 1&2

Quatrième de couverture : Être libre de son destin. Venger ses parents massacrés par des chimères, alors qu’elle n’était qu’un bébé. Telles sont les ambitions de Cléo, orpheline élevée par le clan du Passage, ennemi juré des créatures hybrides. Jusqu’au jour où, combattant l’une d’elles, Cléo voit ses certitudes voler en éclats. D’où vient son tatouage au poignet, étrangement semblables à celui de la chimère ? Que signifient ces visions terribles liées à la mort des siens ?
Convaincue que son adversaire connaît la clé de son passé, l’adolescente se lance sur ses traces. En chemin, elle affrontera la haine, la trahison… et son désir pour Axel, un ténébreux ailé.Avis : Je suis déçue par cette lecture. Je reconnais que ce monde post-apocalyptique est original, mais j’aurais aimé en savoir plus. Le postulat de départ est qu’un cataclysme a ravagé la terre et que depuis, d’autres espèces sont apparues. Chacune vivant en différents clans et livrant une guerre sans merci aux autres. De quelle nature est ce cataclysme, qu’est-ce qui en est à l’origine, nous n’en savons rien. De même, sans le lexique de début, il est bien difficile de deviner ce que sont les Mens, les Ashes, les Dégénérés ou autres… Surtout, quand l’auteur emploie des synonymes pour désigner les 2 premières catégories.

Je n’ai pas non plus été conquise par les personnages. Il n’y en n’a pas un seul que j’ai trouvé sympathique ou attachant. Et particulièrement l’héroïne, Cléo, qui m’a parue, dans un premier temps, sans volonté et pas très intelligente. D’une part, elle préfère subir un homme qui la dégoute, plutôt que de dire « non » et risquer ainsi de s’attirer l’inimité et l’incompréhension des autres. Mais en plus, elle fait irrévocablement confiance à un être qui la méprise, et trouve toujours milles excuses pour expliquer ses regards, ses paroles ou ses actes à son encontre. Alors que le lecteur (moi, en l’occurrence) se rend compte dés la première rencontre qu’il s’agit, passez-moi l’expression, d’un « faux-jeton de première ». Si elle finit par s’affirmer au fil du récit, elle restera des plus naïves jusqu’au bout. Mon peu de sympathie pour ce personnage n’a cessé d’augmenter, jusqu’à trouver son point d’orgue dans le 2e tome où, elle montre encore une fois, non seulement son immaturité, mais également, qu’elle peut être mesquine et égoïste. Parce qu’elle-même est incapable de bonté pure et sans arrières pensées, elle pense que tout le monde est pareil.

L’intrigue ne m’a malheureusement pas convaincue non plus. Non seulement, elle manque de profondeur, mais tout va beaucoup trop vite et trop facilement. Beaucoup d’actions ne sont pas crédibles, car amenées par trop de raccourcis. Elle a besoin que Cléo retrouve sa jumelle ? Paf ! Elle la retrouve ! Et c’est comme cela tout le long. De plus, l’héroïne est une fana de classiques et l’auteur en profite pour parsemer son récit de citations. Et j’ai beau aimer la littérature, ça m’a « saoulée », il y en avait beaucoup trop !

La seule chose qui m’ait véritablement plu dans ce roman, c’est « l’histoire dans l’histoire ». Car, celle de Cléo nous est racontée, à la manière de Shéhérazade, par Najma, une conteuse Gypsie. Najma a été enlevée par une tribu d’Ashes et on en sait très peu sur elle, sur qui elle est vraiment et sur ses pouvoirs. Cette partie était vraiment intrigante et c’est le seul point qui m’ait donnée envie de lire le tome 2. La série comportant 5 tomes, nous n’en savons pas bien plus à la fin du 2e. Cependant, Najma a terminé l’histoire de Cléo. Ce seront donc de nouveaux personnages, qui seront les héros des prochains volumes et, peut-on l’espérer d’un conte plus accrocheur.

Heureusement, c’était une lecture rapide car, vous l’aurez deviné, je me suis assez ennuyée. L’écriture de Charlotte Bousquet est fluide, mais j’ai été déstabilisée par le style télégraphique, haché qu’elle donne par moment à son récit. J’avais beaucoup d’attente concernant cette série, en ayant lu plusieurs avis positifs et, attirée par les très belles couvertures et le synopsis. Malheureusement, pour ma part, je suis passée à coté.

Lire l’avis d’Ella sur le tome 1 et sur le tome 2
Lire l’extrait

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *