Nanorigines / Florent Maudoux

Nanorigines / Florent Maudoux

Freaks’ Squeele, Tome 5

Résumé de l’éditeur : Après les tentatives croisées d’assassinat de son directeur, la F.E.A.H., l’université des héros, reprend sa scolarité aussi normalement que possible. Malheureusement, suite à l’annonce d’un projet de loi visant à réduire le nombre d’écoles de héros, le sort de la faculté dépend de sombres archives qui demeurent introuvables. Chance, Xiong Mao et Ombre vont alors se lancer à la recherche des origines de l’université et seront bientôt confrontés à la quête de leur propre identité.

Avis : Ce tome est bien meilleur que le précédent. Avec celui-ci, l’auteur renoue avec l’excellence des premiers volumes. On y trouve toujours autant d’humour, d’action et bien sûr, nos trois anti-héros. Cela a été un vrai plaisir de lire ce tome et de retrouver cette ambiance bon enfant et surtout, un dessin toujours aussi exceptionnel.

Florent Maudoux a un vrai talent. Il réussit parfaitement à nous accrocher à l’histoire et à suivre fébrilement les pas de Chance, Xiong Mao et Ombre, dans leur quête pour retrouver leur identité et sauver leur université d’une fermeture définitive. Il le fait très habilement et avec ingéniosité par une perte brutale de mémoire de nos trois comparses. On suit alors leur tâtonnement avec plaisir. Elle est source de nombreux rire et sourires. Et un rapprochement tant attendu a enfin lieu.

Chance, Xiong Mao et Ombre sont malmenés, mais malgré « des pronostics des plus défavorables », ils arrivent à déjouer les pièges et les embuches qui leurs sont tendus. Mais, ils ne seront peut-être pas aussi gagnant qu’ils le croient. Le retournement de situation finale relance l’histoire et bouscule l’ensemble des bases et vérités préétablies. Ce tome 5 soulève de nombreuses questions et pose de nouveaux mystères. Cette fin surprenante nous donne ainsi très envie de lire la suite.

Ce tome 5, Nanorigines, est drôle, mené tambour battant et rempli de nombreux retournements de situations. Il fait non seulement preuve d’originalité mais est également bourré de clins d’œil. Un vrai délice à lire. Le seul petit reproche, qui n’en est pas vraiment un, c’est l’absence de Mr Funérailles. Ce personnage charismatique ne fait que deux petites apparitions et c’est dommage. Mais cette absence s’explique très bien, car l’œuvre est davantage centré sur nos trois héros et leur quête d’identité et de sauvetage de la F.E.A.H.

Florent Maudoux fait preuve, dans ce tome, d’une forte ambition, qui paye, car je suis sortie de cette lecture entièrement séduite. On rit, on sourit et on en redemande. Il n’y a plus qu’attendre la suite. Sortie prévue dans un an ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *