Les condamnés  / James Patterson et Gabrielle Charbonnet

Les condamnés / James Patterson et Gabrielle Charbonnet


Witch & Wizard : Les rebelles du nouvel ordre, Tome 1

Quatrième de couverture : Whit et Wisty croyaient être des adolescents ordinaires. Mais une nuit, des miliciens du NOUVEL ORDRE, le régime totalitaire qui a pris le contrôle du gouvernement, surgissent et enlèvent le frère et la sœur. On les accuse d’être des REBELLES. De posséder des pouvoirs maléfiques et de pratiquer la SORCELLERIE. Sorcellerie ? Ca va pas la tête ? pense Wisty. Pourtant l’heure n’est pas à la blague. Car le Nouvel Ordre ELIMINE tous les jeunes parvenus à l’âge de dix-huit ans… et Whit a dix-sept ans passés ! La course contre la montre vient de commencer.
Ils sont Witch & Wizard, sorcière et magicien. Mais que vaudront leurs pouvoirs face au nouvel ordre ?

Avis : Je n’ai pas du tout aimé cet ouvrage. Je l’ai trouvé très mauvais. Il montre clairement, à la lecture, l’absence singulière de caractère et de profondeur. L’ensemble manque de cohérence, de cohésion et d’explications. Les personnalités des personnages sont inexistantes ou sans relief. L’auteur fait primer l’action dans son roman et met de côté tout le reste. Il ne pense pas alors à nous présenter ou nous décrire ses protagonistes, de même pour son décor, ou encore le pourquoi du comment de toute cette histoire et parfois, même les situations dans lesquelles se retrouvent pris les héros. Tout à l’air surfait et creux. Du coup, on n’arrive pas à entrer dans l’histoire et à adhérer à l’intrigue. Pourtant, James Patterson s’y essaie en nous prenant à parti, en posant des questions à ses lecteurs, mais cela n’a malheureusement pas fonctionné, en tout cas pas avec moi.

Cette absence de description est très gênante dans certaines scènes, notamment dans le témoignage d’un enfant emprisonné. Son récit a pour but de nous émouvoir, mais l’auteur l’amène et le raconte d’une telle façon, que son témoignage ne nous touche pas. J’en étais d’ailleurs choquée car tout est présenté « brut de décoffrage ». Il reste dans les faits et rien que dans les faits. Il ne suscite aucune émotion. Et c’est le même sentiment pour l’emprisonnement des deux jeunes héros. Comme tout est passé sous silence : leur ressenti, leurs maux, on n’a pas l’impression qu’ils en souffrent, mais plutôt que tout va pour le « mieux dans le meilleur des mondes ». Au lieu d’avoir une œuvre plutôt sombre et triste, on a un récit léger et enjoué. Un décalage incompréhensible, qui donne un caractère d’incrédibilité à toute l’histoire.

Ce ressenti est aussi présent lors de l’émergence des pouvoirs des deux héros, qui se fait uniquement et seulement à partir de leur arrestation. Elle est, peut-être, due, il est vrai, en raison du stress émotionnel, mais les adolescents ne sont-ils pas soumis à un stress émotionnel au quotidien ?? L’ensemble semble trop facile et pas crédible parce que tout va trop vite, l’auteur précipite trop l’histoire et les faits.

Ce que je n’ai également pas aimé dans ce roman, c’est l’attitude des deux héros, qui est parfois incompréhensible. Ils sont tous deux assez antipathiques, égoïstes, enfants gâtés, et parfois assez simplistes. Leur réaction, après avoir sauvé les enfants de l’enfer dans lequel ils étaient emprisonnés est vraiment détestable. Ils m’ont alors profondément écœurée ! Ils sont comme deux bébés mal dégrossis, mais qui parfois agissent comme des adultes et savent parfaitement maitriser leur pouvoir. On se demande alors, à ce moment-là, pourquoi sont-ils encore emprisonnés ?

Heureusement, ce roman se lit vite. Ce n’est pas grâce au suspens mis en place par l’auteur, car il raconte la fin dès les premières pages. Il n’y a alors aucune surprise et on n’est pas mis sous pression pour ce qui peut arriver aux deux héros. Même si l’histoire est assez originale, l’ensemble ne vaut pas le coup de s’attarder.

Roman traduit par Aude Lemoine – Edité par Hachette
La série comporte trois tomes, dont le troisième doit sortir le 2 février aux USA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *