Terrain de chasse / Patricia Briggs

Terrain de chasse / Patricia Briggs


Alpha & Oméga, Tome 2

Quatrième de couverture : Anna et Charles assistent à un conseil sur la proposition controversée de Bran : révéler l’existence des loups-garous. Mais l’Alpha le plus redouté d’Europe, la Bête du Gévaudan, est contre ce projet… et il n’est pas le seul. Les vampires, eux non plus, ne considèrent pas ce coming-out d’un très bon œil. Et lorsqu’ils attaquent Anna, Charles entre dans une rage folle. Anna et lui doivent alors découvrir au plus vite qui se cache derrière tout ça… avant de perdre tous ceux qu’ils aiment.

Avis : Il est très dur pour moi de commenter ce livre, car même si c’est toujours un plaisir de lire une histoire écrite par P. Briggs, je l’ai trouvé moins bon que ces précédents romans. Le problème, c’est que je ne saurais pas vraiment dire en quoi.

Pourtant, l’histoire est intéressante. Charles et Anna doivent donc gérer un sommet des loups-garous. Comme il ne s’agit pas d’une démocratie, il sera question, non pas de décider s’ils doivent se révéler au public, mais d’apaiser les craintes et de tenter de négocier la révélation dans les meilleures conditions possibles pour tous. Tous les alphas d’Europe, dont la Bête du Gévaudan (oui, rien que ça !), sont rassemblés sur le même territoire, avec les faes et Charles pour superviser tout ça. Mais, quand des vampires tueurs à gages viennent s’inviter à la fête, cela ne pouvait que mettre le feu aux poudres à une situation déjà explosive. Et je crois que c’est justement là que le bât blesse. Même s’il y a quelque jolies scènes d’action, je me serais attendu à plus de tension et de suspense. Car, non seulement le déroulement est assez plat, mais j’ai en plus rapidement deviné qui se trouvait derrière les attaques.

Heureusement, les personnages sont toujours aussi attachants, même si on aurait aimé plus de Bran. Celui de Charles est particulièrement intéressant, grâce à son alter-ego, Frère Loup. Ils sont deux entités distinctes, deux personnalités, deux volontés qui cohabitent dans le même corps. Avec qui, il faut parfois négocier, même si leurs objectifs convergent. Mais toujours fiable, fort et présent. Anna est de plus en plus sûre d’elle. Leur relation est stable, elle se renforce même, plus ils apprennent à se connaître.

On retrouve ici un style fluide et plein de touches d’humour bien agréable. L’histoire est distrayante et se lit vite, mais, n’est pas inoubliable.

Le tome 3, Fair game, sort ce mois-ci aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *