Pour une poignée de charmes / Kim harrison

Pour une poignée de charmes / Kim harrison

Rachel Morgan, Tome 4

Quatrième de couverture : Rachel Morgan est devenue une sorcière des arts noirs ! Il faut bien ça pour se débarrasser des êtres maléfiques qui en ont après ses charmes : tous veulent la posséder, coucher avec elle et la tuer, et pas forcément dans cet ordre. Pour preuve, Nick, un mortel qui a aimé puis abandonné Rachel, est de retour dans sa vie. Il est hanté par les secrets de son passé et traqué par des créatures prêtes à tout pour obtenir ce qu’il possède. Rachel doit agir, et vite, car la meute se rassemble pour la première fois depuis des millénaires pour ravager et conquérir le monde. Les garous et les vampires vont se battre pour la suprématie !

Avis : Dès les premières lignes, on démarre sur les chapeaux de roues. Le ton du livre est vraiment donné dans le premier chapitre. Se seront action, magie et loup garou les maîtres mots de ce quatrième tome. Toutefois, même si on retrouve les qualités des précédents volumes et, que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire celui-ci, j’ai été un tout petit peu déçue. Et cela en raison du caractère exaspérant de Rachel. Et pourtant j’aime bien cette héroïne, un peu fofolle, irréfléchi et grand cœur, mais à plusieurs reprises j’ai eu grand envie de la bousculer pour qu’elle agisse, qu’elle se défende elle et ses amis et surtout qu’elle ne les laisse pas se sacrifier pour elle.

Dans ce tome, elle apparaît fragile et sans défense et on ressent cruellement son manque de pouvoir et d’expérience. Car elle ne se sort de ses divers problèmes, uniquement grâce à des alliés inattendus et surtout par la présence de ses coéquipiers, Jenks et Ivy. Heureusement qu’ils sont là pour la sauver d’elle-même et des galères dans lesquelles elle s’embarque. Ils la protègent, la défendent au dépend de leur propre vie. Elle a vraiment des amis en or. On dit souvent que l’on a les amis que l’on mérite. Et c’est vrai qu’elle se dévoue également, elle aussi, entièrement pour eux. En résumé elle a les défauts de ses qualités. Car c’est aussi sa fragilité, son innocence, son inconscience du danger, sa frivolité que l’on aime chez elle. L’auteur a centré ce volume sur les sentiments et, les pensées de Rachel. C’est un peu un tome d’introspection de l’héroïne. On découvre alors qu’elle aime se sentir en danger et c’est cette adrénaline qui la pousse à agir inconsciemment et aussi, sans en rendre vraiment compte, à côtoyer Nick, Kisten et à vivre sous le même toit qu’Ivy.

Alors qu’elle part avec Jenks retrouver et sauver Nick et Jax, le fils de ce dernier, tous les deux embourbés jusqu’au cou dans les ennuis, elle découvre qu’elle a donné sa confiance à la mauvaise personne. Elle se sent trahie, meurtrie au plus profond de son être. Ce qui va l’amener à se recentrer sur ses deux associés et amis et constater qu’ils lui sont plus chers qu’elle le ne pensait. Que la confiance cela se gagne et qu’ils l’ont tous deux parfaitement méritée. Cette prise de conscience va la faire commettre un acte qu’elle ne pensait pourtant jamais entreprendre. Ses certitudes vont se retrouver bouleversées par les découvertes qu’elle fera. Serait-elle en passe de mûrir ?

D’autres personnages sont mis en avant dans ce volume et notamment ceux de Nick et de Jenks. Nick était au début de la série un personnage sympathique, gentil même s’il frôlait les problèmes en appelant les services de démons. Mais il se révèle ici des plus détestables, prêt à tout par avidité de pouvoir et de connaissances. On le découvre traitre, menteur et voleur. Mais en raison de la trop grande gentillesse de Rachel, qui « prend toujours parti pour les perdants », aux dires de Jenks, j’ai passé mon temps au fil des pages à espérer que notre héroïne ne succombe pas à nouveaux aux charmes de Nick, qu’elle se rende compte de l’homme qu’il est en réalité, qu’elle ne se fasse pas à nouveau avoir.

Jenks est, quant à lui, toujours aussi attachant. Il revendique haut et fort son rôle de grand protecteur de Rachel. C’est un ami fidèle, qui n’a pas peur d’agir et de faire ce qu’il faut pour protéger ses proches et sa famille. Mais c’est aussi un homme aux nombreux charmes qui a plus d’un tour dans son sac. Il est roublard, débrouillard et très drôle en tombeur de ses dames. C’est un vrai bout en train qui apporte une touche de joie et d’humour au roman.

Juste une petit déception pour moi en raison de l’absence du personnage de Trent car j’adore les relations qu’il entretient avec Rachel. Mais ce n’est pas ce détail qui m’amènerait à ne pas lire la suite, car cette série est vraiment très réussie, que ce soit aux niveaux de l’intrigue, de l’histoire et des protagonistes. Tout est parfaitement maîtrisé. L’auteur dose l’ensemble avec justesse et arrive ainsi à nous faire éprouver à tour de rôle, rire, joie et tristesse.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *