Magie de feu / Chloe Neill

Magie de feu / Chloe Neill

Dark Elite, Tome 1

Quatrième de couverture : Lily Parker est la petite nouvelle au lycée privé Sainte-Sophia. Ses parents sont partis pour deux ans à l’autre bout du monde… en la laissant dans ce pensionnat d’adolescentes riches et snobs. Heureusement, la compagne de chambrée de Lily détonne dans le paysage : Scout est excentrique et connaît les lieux comme sa poche. Mais elle lui dissimule des choses… Ses mystérieuses activités nocturnes intriguent Lily, qui va tout faire pour découvrir ce qui se trame dans les sous-sols de Sainte-Sophia.

Avis : Alors que j’aime beaucoup la série du même auteur, les Vampires de Chicago, j’ai été très déçue en lisant ce roman dont le scénario est digne d’un film de série B. L’auteur arrive même à se tirer une balle dans le pied dès les premiers chapitres en tuant tout le suspens de son histoire. Elle se précipite, et dévoile trop rapidement les mystères et les secrets de ses personnages et du monde qui se cache dans les sous-sols de la ville de Chicago.

Je ne suis pas arrivée à croire aux personnages et à l’histoire. A peine deux jours après l’arrivée de l’héroïne dans son nouveau lycée, elle est devenue la meilleure amie de Scout, sa colloc de chambrée. Pour ma part, c’est un peu rapide, mais pourquoi pas, ce n’est pas le plus gênant. Toujours au bout de ses deux jours, elle décide de suivre en cachette Scout, lorsque celle-ci prétend aller faire du sport, car elle ne trouve pas normal que cette dernière lui cache des choses et pense aussi, qu’elle est peut-être en danger. Pourquoi s’imagine-t-elle cela ? Je ne sais pas, mais là aussi c’est un peu rapide et pas vraiment crédible ! Et lorsque Scout rentre de sa virée nocturne, Lily crie tout de suite au monstre en pensant que la « chose » qui pousse sur la porte du sous-sol ne peut, forcément, pas être un être humain ! Enfin, au troisième jour, Lily découvre le pot aux roses ! Tout est trop facile et trop gros. L’auteur bâcle son intrigue et, son suspens est coupé en plein envol. C’est un vrai gâchis.

L’ensemble est assez mal fait et sans grand intérêt. Pour moi, la sauce ne prend vraiment pas. L’histoire ne tient pas debout et dès le début on se doute déjà de la fin. Tout est prévisible dès les premiers pages. Son décor et ses personnages sont peu fignolés, trop stéréotypés, pas assez élaborés et, peu intéressants. Le ton humoristique tombe complétement à côté de la plaque. Cela m’a semblé mou et creux, sans relief. Même si le style d’écriture est facile et rapide à lire.

Ce premier tome est assez mauvais pour me dissuader de lire la suite, à moins que les critiques des tomes suivants soient dithyrambiques. Mais elles devront être nombreuses et convaincantes pour me tenter.

Le tome 2, Marque de l’ombre, doit normalement sortir le 9 mars 2012 dans les librairies françaises.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *