Fièvre noire / Karen Marie Moning

Fièvre noire / Karen Marie Moning

Les chroniques de MacKayla Lane, Tome 1

Résumé de l’éditeur : MacKayla Lane perd sa sœur Alina, victime à Dublin d’un assassinat aussi cruel qu’inexplicable. Devant la mollesse de la police locale, elle quitte le Sud des Etats-Unis pour l’Irlande afin de mener sa propre enquête. Elle y découvre que sa sœur y menait une double vie pleine de mystère au milieu de créatures démoniaques.

Avis : Un premier tome très bien fait, qui par son prologue nous fait tomber directement dans l’univers des faës unseelie et seelie, des sihe-seer et des ombres. L’auteur rend très bien les différentes atmosphères du livre. On passe de la chaleur et de la moiteur de la Géorgie profonde à l’humidité et la fraicheur de l’Irlande. Au fil des pages et de la découverte de ce nouveau monde par Mac, l’angoisse nous gagne peu à peu et nous pèse lourdement, notamment dans les passages concernant la zone fantôme. On ressent parfaitement dans le calme inquiétant et déroutant de ce quartier, le danger omniprésent et la mort qui rôde à la recherche de ses futures proies.

L’histoire est parfaitement bien rythmée et nous n’avons pas le temps de nous ennuyer un seul instant. L’auteur alterne les scènes d’actions et de découvertes de ce « nouveau monde » et des créatures qui s’en échappent et qui sont en passe d’envahir complétement le monde que Mac connait.

Mac est une héroïne que j’aime beaucoup. Elle est assez atypique dans son genre, car avant la mort de sa sœur, et surtout, avant son arrivée en Irlande, elle est loin d’être une bagarreuse prête à tuer. C’est une jolie fille du Sud, qui a pour seul but, profiter de la vie. Elle est frivole et ses passe-temps favoris sont bronzer, et assortir son vernis à ses tenues qu’elle aime très colorées et surtout rose. Ce qui lui vaudra le surnom de la fille arc-en-ciel. Mais, en mettant les pieds dans le pays des fées, son univers rose se craquelle car tout ce en quoi elle croyait se trouve être faussé. Son monde est en train de s’effondrer et d’être envahi par des faës unseelie. Elle est alors bien obligée, malgré elle, de dire au revoir à la Pink Mac, de devenir plus dure, plus redoutable, une vraie sidhe-seer. Sa transformation ne se fait pas sans larme et sans douleur. Mais heureusement, elle est aidée dans son apprentissage par un personnage des plus énigmatiques et charismatiques, Jéricho Barrrons. Il lui apprend à voler, à mentir, à se défendre et lui fait changer de look (couleur de ses cheveux et de ses tenues vestimentaires). Elle devient une dure à cuire au contact de son mentor, une machine à tuer, elle, qui était si innocente, une fleur fragile. Mais elle n’a pas le choix si elle veut mener sa quête à bien : trouver le Sinsar Dubh et par la même occasion se venger de la mort de sa sœur.

Jéricho Barrons est assez insaisissable. Son côté mystérieux est très intéressant et fourni un suspens supplémentaire au roman. On ne sait s’il est quelqu’un de confiance, mais ce qui est sûr c’est qu’il vaut mieux le compter parmi ses alliés car il transpire par tous les pores le danger, la force et l’invulnérabilité. Ses rapports avec Mac sont en ne peut plus électriques, voire même explosifs. Ils se haïssent mais font équipe, car ils ont besoin l’un de l’autre afin de trouver le Sinsar Dubh. Toutefois au fil de la lecture, on voit que leurs rapports sont en passe d’évoluer. Barrons ne semble pas être ce mur d’insensibilité qu’il essaie de faire croire car, même s’il ne le montre pas, il tient à Mac et pas seulement comme détecteur d’OP. Elle, même si Barrons est le style d’homme qu’elle fuit, comme elle l’avoue elle-même, n’est pas complétement insensible à son charme. Mais elle ne le lui montrerait pour rien au monde. Leurs dialogues caustiques sont à croquer et pimentent davantage ce tome.

En vue de la sortie du tome 5, le 15 février, je relie les premiers tomes afin de bien me remettre en têtes l’ensemble des personnages et des événements qui ont eu lieu. A la relecture, ce tome est toujours aussi bien. L’écriture de l’auteur est facile et agréable à lire et dès le prologue, elle donne le ton du livre : rebondissements, humour et action. De plus, les deux protagonistes principaux forment un tandem de choc qu’il nous tarde de suivre dans le prochain volume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *