Fièvre Faë / Karen Marie Moning

Fièvre Faë / Karen Marie Moning

Les chroniques de MacKayla Lane, Tome 3

Quatrième de couverture : « En venant à Dublin, j’avais deux buts. Découvrir qui a tué ma sœur et venger celle-ci. Vous voyez avec quelle facilité je le dis, à présent ? Je veux la vengeance. Une vengeance avec un grand V. Une vengeance avec des os brisés et des flots de sang. Je serais sans doute morte peu de temps après avoir posé mes jolis petits petons aux ongles vernis sur le sol irlandais, si je n’avais pas poussé la porte de la librairie de Jéricho Barrons. J’ignore qui il est, ou plutôt, ce qu’il est. Ce que je sais, c’est qu’il détient des connaissances dont j’ai besoin et que je possède quelque chose qu’il désire, ce qui fait de nous des alliés. Et le dernier espoir de l’humanité… »

Avis : Ce tome est beaucoup plus sombre que les précédents. On sent les éléments prêts à se déchainer. Les unseelies, qui sont de plus en plus nombreux à pénétrer notre monde, à l’envahir, complotent en vue de Samhain. Cette date semble être fatidique. Elle décidera du sort de notre monde.

Mac se prépare de son côté à affronter les événements à venir, en se cherchant des alliés sur lesquels elle peut s’appuyer. Elle essaie, comme elle le dit, de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, et de ne pas se reposer que sur Barrons, car elle ne sait si elle peut vraiment lui faire confiance et compter sur lui. Elle contacte alors Rowena et les autres sidhe-seers, l’inspecteur Jayne et tente de faire parler V’lane et Barrons afin d’acquérir le plus d’informations utiles. Elle veut être parée et avoir toutes les cartes en mains pour sauver l’humanité et se débarrasser des unseelies. Elle use de tous les moyens possibles pour arriver à ses fins car l’avenir du monde, qu’elle connait et qu’elle aime, est en jeu. Mais malheureusement pour elle, tout le monde essaie de l’utiliser, et personne ne lui fournit les informations qu’elle souhaite.

Rowena, même si elle n’aime pas Mac (d’ailleurs on se demande bien pourquoi ?), veut qu’elle rentre dans les rangs et se battent au côté des autres sidhe-seers. Mais Mac se rend bien compte que cela n’est que pour pouvoir récupérer la lance et à avoir sous ses ordres la sidhe-seer la plus forte encore en vie.
V’lane, quant à lui, fait des efforts et multiplie les petites attentions pour séduire Mac et la retourner contre Barrons, afin d’être le premier à avoir ce fameux livre, que tout le monde cherche dont, le Haut Seigneur.

Barrons est toujours des plus énigmatiques. On n’arrive pas à savoir ce qu’il est et ce qu’il veut vraiment, excepter pour le Sinsar Dubh. Il veut le trouver, et c’est pour cela qu’il a besoin de Mac, car elle peut détecter les OP. Mais lorsqu’il l’aura sous la main, que voudra-t-il en faire ? On ne le sait pas et on ne sait pas non plus exactement, si Mac est pour lui plus qu’un outil. Certains éléments nous le laissent penser. Lui, si stoïque, se montre à plusieurs reprises extrêmement jaloux et possessif et lui prouve lors de divers échanges qu’il a envie de la mettre dans son lit. Leur relation devient des plus électriques. Ils se sentent, malgré eux, attirés l’un par l’autre et essayent par-dessus tout de se le cacher, de se montrer indifférent et de l’ignorer.

Beaucoup de tensions dans ce volume. On sent la fin du monde proche avec l’arrivée en grand nombre d’unseelies, car les murs de leurs prisons se fragilisent de plus en plus chaque jour. Le Haut Seigneur est à l’œuvre et, pour le contrer il faudra s’unir, car comme le dit le proverbe, c’est l’union qui fait la force. L’action et les rebondissements sont omniprésents et, on n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer. La fin se finit en apothéose et, est assez inattendue. Elle relance l’intrigue, l’histoire et le suspense.

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *