Les chants de la terre / Elspeth Cooper

Les chants de la terre / Elspeth Cooper


La chasse sauvage, Tome 1

Quatrième de couverture : Gair est condamné à mort. Il est le seul à entendre le Chant, une terrible magie qui le déchirera de l’intérieur s’il n’apprend pas à la maîtriser. Pourchassé par les Chevaliers de l’Église qui veulent le jeter au bûcher, Gair a pour seul espoir un ordre secret que des siècles de persécution ont presque anéanti : les Protecteurs du Voile, l’unique rempart contre les démons du Royaume Caché. Mais le Voile entre les mondes est en train de faiblir. Bien avant d’y être prêt, Gair devra combattre pour sa propre vie, pour l’Ordre du Voile et pour la femme dont il est tombé amoureux…

Avis : Ce roman m’a beaucoup plu. J’ai lu qu’on lui reprochait une trame trop classique et, c’est vrai. Cependant, il est également éminemment poétique. Alors oui, la base de l’histoire a déjà été vue et revue : un jeune orphelin qui se découvre de puissants pouvoirs, une école de magie, des amis et des ennemis, la naissance de l’amour… J’avoue avoir même pensé à Harry Potter à un moment ! Néanmoins, le sujet est bien traité, les personnages sont attachants et le tout est enrobé par un style et une écriture enchanteurs.

Pour un premier roman, je suis très impressionnée. Je trouve que c’est vraiment très bien écrit et fluide. L’histoire se tient de bout en bout, bien que le héros passe un peu trop vite de novice gauche à « maitre », malgré les cours accélérés qu’il a reçu. Mais Gair est sympathique, et on a plaisir à suivre ses tribulations. Parmi les autres protagonistes, j’ai eu une affection particulière pour le personnage d’Aysha, libre et fougueux. Le seul vrai défaut que je reprocherais à ce livre, ce sont les quelques ressorts scénaristiques « cousus mains », car du coup il n’y avait pas beaucoup de surprise et cela manquait. Pourtant, sur ce plan là, l’auteur a su se rattraper un peu sur la fin. Fin, qui m’a vraiment touchée et su m’émouvoir à m’en tirer des larmes.

L’histoire aurait mérité d’être plus étoffée, mais encore une fois, pour un premier roman, je trouve cela déjà très bien. On aurait aimé en savoir plus, sur le Voile, sur ce qui se trouve de l’autre coté et encore d’autres choses mais, on en sait suffisamment pour avoir envie de les découvrir dans la suite.


La chasse sauvage est une trilogie.

1 comment

  • J'avoue ne pas être aussi emballé que toi par cette lecture. Elle est sympathique mais manque cruellement d'originalité par rapport à ce qui c'est déjà fait dans la Fantasy. Par contre l'auteur a une très jolie plume.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *