Vampire city, Tome 4 / Rachel Caine

Vampire city, Tome 4 / Rachel Caine

Quatrième de couverture : Morganville: petite cité du Texas où vampires et humains vivent en harmonie. Ou presque… Quand M.Bishop, vampire de son état depuis des siècles, débarque en villes, les humains n’ont jamais couru un si grand danger. Amélie, la Fondatrice, voit le nouveau venu d’un mauvais œil. La reine blanche avance une à une ses pièces pour mettre le roi noir en échec. Claire Danvers n’est qu’un de ses pions. Marionnette entre les mains d’Amélie, Claire doit aussi protéger ses parents qui ont eu la riche idée de s’installer à Morganville… Elle n’est pas au bout de ses peines!

Avis : Parfois, l’opinion que l’on a d’un livre est déterminée par sa fin. Si elle est ratée, on sera déçu par l’ensemble, même si jusque-là tout s’était bien passé. Et si au contraire elle est réussie, l’impression est positive, même si le livre lui-même n’était pas spécialement génial. Et c’est le cas ici. La fin est très réussie. Non pas que le reste n’était pas bien, mais j’en avais davantage une opinion mitigée.

J’ai toujours trouvé cette série agréable à lire et distrayante, sans que ce soit non plus la série du siècle (désolée pour les fans). Dans ce tome, j’ai trouvé que cela manquait de profondeur, que pendant une bonne partie du livre, tout restait assez superficiel. Et il m’a semblé que l’histoire était plus « cul-cul » que dans les précédents. Je me suis lassée des atermoiements des personnages sur la virginité de l’héroïne. Tout le monde à son avis à donner et il se résume en deux mots : « c’est mal » ! On se croirait revenu au siècle dernier ! Et d’abord, en quoi ça les regarde ? Surtout, si c’est pour donner ce genre d’opinion moralisatrice, ils feraient mieux de la garder pour eux ! Bref, vous avez compris, ça m’a gonflée.

Sinon, les personnages sont égaux à eux-mêmes. Les quatre colocataires se serrent les coudes quand ils ne sont pas occupés à se chamailler. Les vampires, sont toujours aussi ambigus. Par contre, j’ai trouvé que l’arrivée des parents de Claire ne servait pas à grand chose. Et que les nouveaux vampires étaient un peu trop effacés.

Je n’ai pas compris pourquoi tout le monde voulait absolument assister au bal qu’organisaient les vampires car une fête où chaque vampire doit venir avec son humain, ça ne vous paraîtrait pas louche à vous ? Je suis peut-être trop méfiante, mais j’aurais pensé que quand on vivait à Morganville, la méfiance, c’était une condition sine qua non, si l’on voulait avoir une chance de rester en vie !

Malgré tous ces reproches, le bilan est positif. Vampire city reste un bon divertissement. L’écriture de Rachel Caine est fluide et facile à lire. Et surtout, la fin est réussie. Et à partir du bal, cela devient vraiment intéressant. Il y a beaucoup de tensions et de rebondissements et, je ne m’attendais pas à la tournure des évènements. Bref, j’attends la suite avec impatience !

L’affrontement continue en avril 2012.

1 comment

  • D'accord avec ta critique. Surtout le 4ème paragraphe de ton avis. Personnellement j'étais certaine que les humains invités allaient se faire tuer ou un truc dans le genre et que c'était pour ça que Michael n'avait pas invité Eve. Enfin bref, j'ai trouvé étrange que tout le monde y aille en fermant les yeux.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *