Vague de chaleur / Rachel Caine


Les gardiens des éléments, Tome 2

Quatrième de couverture : Joanne Baldwin était une gardienne des éléments capable de maîtriser les vents selon sa volonté. Récemment réincarnée sous la forme d’un djinn tout-puissant, Joanne va devoir apprendre à gérer ses nouveaux pouvoirs et, surtout, tenter de survivre en évitant de tuer son petit ami David, qui lui fournit l’énergie lui permettant d’exister. Qui donc prétendait qu’être toute-puissante serait un jeu d’enfant?

Avis : L’histoire est très prenante, mais elle ne m’a pas convaincue. Petite déception par rapport au premier tome de la série. Le début m’a semblé un peu brouillon et décousu, ainsi qu’un peu complexe dans les explications mystiques sur les djinns et sur ce monde éthéré. De la première partie du roman, j’ai eu l’impression que les scènes étaient assez mal articulées et manquaient de fluidité. Ce sentiment n’est que passager car au démarrage de l’intrigue et de l’action, le tout prend forme et le style devient beaucoup plus fluide et accrocheur. J’avoue avoir été happée, ensuite, par l’histoire et ses rebondissements en chaîne qui m’ont amené en un rien de temps à la dernière page du livre.

Ce tome est très centré sur Joanne, qui se révèle assez peu touchante par son tempérament et sa personnalité. Elle est un peu trop, pour ma part, prétentieuse, égocentrique et surtout « grande gueule ». Son bagou est à la limite de la vulgarité. Je n’ai donc pas réussi à m’identifier à cette héroïne pourtant courageuse et au grand cœur. Et je suis assez surprise, car je ne me souvenais pas d’elle ainsi lors de ma lecture du premier tome.

Les personnages de David et Lewis qui sont deux des protagonistes principaux, sont peu présents ici, même s’ils ont des rôles primordiaux dans l’intrigue. Ils apportent des touches de douceur, d’affection et d’amour importantes au volume, mais qui ne suffisent pas à contrebalancer la froideur de Jonathan, la traitrise de Patrick et la malfaisance de Kevin et Yvette. Des personnages peu attachants, dont les personnalités ne sont pour la majorité qu’effleurés. Le personnage qui est le plus abordé, est celui de Kevin. Il se révèle être un psychopathe en puissance, mais sa personnalité s’explique par les traitements qu’il a subi et la manière dont il a été élevé. C’est une personne en souffrance, qui est prête à basculer du « côté obscur » au moindre faux pas de son entourage. Une personnalité complexe et détestable.

L’écriture de Rachel Caine rend le lecteur addictif. On a vraiment du mal à décrocher de l’histoire lorsque l’action commence. La fin est peut-être un peu trop facile, même si on comprend les raisons de l’auteur. Par contre les pointes d’humour n’ont pas eu de prises sur moi. Elles m’ont laissé de marbre. J’ai vraiment un avis mitigé sur ce deuxième volet. Du coup, j’attends de lire des avis sur le 3e tome, Sueur Froide, qui est sorti le 24 novembre dernier, pour savoir si je poursuis la lecture de la série.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *