Mordre vous va si bien / Chloe Neill

Mordre vous va si bien / Chloe Neill


Les vampires de Chicago, Tome 4

Quatrième de couverture : Depuis que les métamorphes ont eu la mauvaise idée de révéler leur existence, les humains manifestent contre nous et campent devant les grilles de la Maison Cadogan.
Et ce n’est pas la disparition de trois femmes attaquées par des vampires qui va arranger nos affaires. Alors, à charge pour Ethan et moi de rétablir l’ordre dans nos rangs. Pas sûr que cette enquête nous permette de mieux nous entendre! Mais nous avons tout intérêt, car si nous n’arrêtons pas nous-mêmes les coupables, le maire de Chicago prendra de sévères mesures de rétorsion…

Avis : En lisant et en finissant ce tome, j’ai eu le sentiment de passer à côté de l’histoire. Non qu’elle soit inintéressante, mais elle n’est pas prenante. J’ai eu l’impression tout le long qu’il manquait un petit quelque chose pour rendre ce roman meilleur et pour provoquer mon engouement. Je ne savais pas définir quoi en le lisant, mais avec le recul, je pense que c’est un peu de peps.

Pour ma part, il me semble que l’auteur est resté sur ses acquis et, n’a pas fait l’effort de passionner les foules. Elle a réutilisé la même recette, les mêmes ingrédients qui marchent, certes, mais j’ai eu le sentiment que la sauce ne prenait pas. Bien sûr, la fin est émouvante, mais je suis restée pour l’essentiel, une simple spectatrice. Chloel Neill n’a pas réussi à me faire entrer dans l’histoire.

L’héroïne, marrante, sympathique, qui a des goûts et des joies de vivre simples, est dans ce tome trop concentrée sur sa relation avec Ethan. Et cela devient énervant. Le roman n’est pas consacré à cette romance, mais elle prend tout de même beaucoup de place dans l’histoire et l’intrigue du livre. Tout tourne autour, et c’est d’ailleurs ce que font les deux protagonistes, se tourner autour. Les hésitations de Mérit, même si on sait qu’elles sont justifiées, sont agaçantes à la longue car on sait très bien, en plus, qu’ils finiront par se remettre ensemble. Ce que l’héroïne sait également au fond d’elle.

Bon nombre de personnages secondaires ne font qu’une simple apparition ou ont une présence en pointillé. Et c’est dommage car leur caractère, leur personnalité manquent au roman. Ils pourraient en effet étoffer ce dernier. Les métamorphes sont pratiquement absents et, même Ethan, qui est davantage présent dans ce volume, manque de charisme et semble dépourvu de pouvoir et de magnétisme. Cependant, un nouveau personnage fait ici son apparition, Jonah. Mais malheureusement je le trouve fade, effacé, sans potentiel et sans pouvoir. Il n’aide pas à la prise de caractère du roman.

L’intrigue est basée sur l’enquête de Mérit pour trouver le responsable des raves et de l’apparition d’une drogue pour vampires. Mais elle semble résolue dès le début : Célina est forcément dans le coup (comme pour les autres tomes) !! Du coup, nous n’avons qu’un suspens en demi-teinte.

La fin apporte tout de même un renouveau que ce soit dans l’histoire, dans l’intrigue à venir, mais aussi dans les personnages mis en avant. Elle amène également des changements dans la maison Cadogan et pour la ville de Chicago. Ces bouleversements vont toucher les vampires comme les humains.

J’ai beaucoup apprécié ce tome, même si ce dernier était en dessous de mes attentes et qu’il ne m’a pas convaincu et enthousiasmé comme les précédents. Je suis donc déçue mais pas vaincue ! Je suis d’ailleurs très curieuse de lire la suite pour voir quel tournant vont prendre les aventures de Mérit, ce que va faire et, surtout écrire, l’auteur.

Le tome 5, Drink Deep, est sorti le 1er novembre 2011 aux USA. Sortie du tome 6, Biting Cold, en août 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *