L’impossible vérité / Arleston, Floch

L’impossible vérité / Arleston, Floch

Les naufragés d’Ythaq, Tome 9

Quatrième de couverture : Un luxueux vaisseau de croisière s’écrase sur Ythaq, une planète qui, curieusement, n’est répertoriée nulle part. Parmi les survivants, une jeune et intrépide astro-navigatrice, un technicien poète et une belle passagère. Traqués par d’impitoyables mercenaires, ils vont découvrir un monde médiéval où cohabitent peuples et espèces aux coutumes surprenantes. Mais les naufragés sont-ils là par hasard ? Quel terrible secret se cache derrière les ors et les pourpres des palais d’Ythaq ?

Avis : Un dernier tome et un dénouement attendus pour clôturer cette série à l’histoire originale. Les révélations sont malheureusement en dessous de nos attentes et assez stéréotypées : un méchant manipule tout le monde pour se venger et se libérer de sa prison.

La fin semble trop facile et, on n’arrive pas trop à comprendre comment tout a fini par se résoudre. La poésie serait la clé à tout ceci ? (Ha ! Et pourquoi pas, c’est innovant au moins et, cela adoucit les mœurs !). Il y avait beaucoup de possibilités dans cette série, le scénario était inédit, les idées étaient surprenantes avec de nombreux bouleversements et de retournements de situations et les dessins superbes.

Mais ce dernier tome a renforcé les clichés du tome 8 avec l’arrivée des militaires qui veulent tout détruire au détriment des espèces vivantes. On retrouve alors beaucoup de femmes dénudées, un vocabulaire châtié des mercenaires (ha ! ce « putain » à tout bout de champ, c’est énervant à la longue et surtout cela n’apporte rien !) et, un héros torturé entre faire le bien et le mal.

Ce tome est à lire pour ceux qui ont commencé cette série car elle apporte une fin à ce cycle, même si elle est décevante et bien en dessous des 7er albums.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *