Le protocole pélican, Tome 1 / Marazano, Ponzio

Le protocole pélican, Tome 1 / Marazano, Ponzio


Quatrième de couverture : Le village planétaire aujourd’hui…
A travers le monde, douze citoyens ordinaires sont enlevés et conduits en un lieu secret pour y être soumis à une étrange expérience… Quelles sont les raisons de ces enlèvements ? Qui en est le commanditaire ? Que cherchent les scientifiques qui cartographient l’esprit de ces condamnés d’un genre nouveau ? Prisonniers ou geôliers, scientifiques ou cobayes, coupables ou innocents… tous devront se soumettre au protocole… Le protocole Pélican.
Une expérience en quatre phases…

Avis : J’avais beaucoup aimé le Complexe du Chimpanzé des mêmes auteurs et du coup étais très tenté de lire cette nouvelle série. Grand bien m’en a pris car cette BD est tout simplement spectaculaire.

Les dessins sont, comme ils l’étaient déjà pour le Complexe du Chimpanzé, très réalistes. On a vraiment l’impression d’avoir affaire à des photos. Certaines images semblent même avoir été travaillées pour paraître en 3D. Le dessin donne le sentiment que les personnages sont au premier plan, mis en avant par rapport au décor. Ils semblent sortir de l’image ou avoir été collés sur celles-ci. Tout cela donne de la profondeur aux scènes représentées et un sentiment de réalité. Il rend du coup parfaitement l’atmosphère confinée voulue par l’auteur. Les couleurs utilisées dans un panel sombre et terne renforcent également ce sentiment de mal être et de confinement.

Le scénario de Marazano retrace une expérience inédite sur des citoyens ordinaires, qui ont été enlevés à leurs familles et leurs amis dans le plus grand secret. Mais quelle expérience est menée ici exactement ? Les détenus, ainsi que les médecins et les geôliers aimeraient bien le savoir ! Et nous aussi ! Un scénario enlevé, qui joue parfaitement sur le sentiment d’oppression et d’enfermement.

Ce premier tome est très bien rendu et travaillé. Il démontre clairement et amplement le talent du scénariste et du dessinateur.

Le tome 2 devrait sortir en France au printemps 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *