Le miroir aux vampires, Tome 1 / Fabien Clavel

Le miroir aux vampires, Tome 1 / Fabien Clavel

Quatrième de couverture : « Bérénice, Ça y est, j’ai fait ma dernière rentrée à Augustin-Thierry, en internat cette fois. Rien de changé dans ce lycée : Cerise la peste et ses sous-fifres qui font baver les garçons, un beau gosse qui se prend pour Brad Pitt et quelques nouveaux. Parmi eux, il y a Nora, avec qui je partage ma chambre. Il y a aussi Léo. Je ne l’avais pas remarqué au début mais je crois qu’en fait il me plaît bien. Mais ce n’est pas pour ça que je t’écris… Ecoute, Béré, il se passe des choses étranges dans ce bahut… On a incendié le foyer, je crois avoir une idée du responsable, mais je ne peux rien dire. Depuis, la sécurité a été renforcée et le lycée est en train de devenir une prison. Et moi, j’ai comme des apparitions, des sensations bizarres. Je t’ai parlé de Nora. Eh bien, je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose m’attire chez elle. Je ne me sens vraiment bien que lorsqu’elle est près de moi. Et ce n’est pas tout : il y a ce miroir dans notre chambre d’internat. Parfois, j’ai l’impression qu’il y a une connexion entre lui et moi. Tu crois que je suis vraiment dingue ? »

Avis : Un bon roman où on ne voit pas passer les pages car l’auteur nous tient en haleine jusqu’à la fin et où on n’arrive plus à lâcher le livre des mains. Le suspens monte petit à petit et nous met sous tension. L’histoire est originale et présente sous un jour nouveau les vampires. Ils ont pratiquement disparu de notre terre. Mais, l’un d’entre eux, grâce à deux miroirs, veut les faire réintégrer pour peupler et dominer à nouveau notre dimension.

L’histoire est narrée à travers une sorte de « journal intime » écrit par l’héroïne, Léa. Il se présente sous forme de lettres qui sont destinées à sa sœur Bérénice. Il est entrecoupé, à des moments bien choisis, par des messages du blog de Cherry (l’étudiante populaire de l’école) et des courriers envoyés par un vampire pour informer son chef des avancements de leur projet : faire entrer les vampires via les miroirs. C’est ingénieux et parfaitement bien fait.

Fabien Clavel retrace une atmosphère sombre et confiné. On finit par se sentir, comme notre héroïne, au sein d’un bunker impénétrable et imprenable. L’auteur joue aussi sur le côté mystérieux et secret des personnages. Il réussit à nous laisser dans le flou et à nous empêcher d’identifier qui sont les gentils et qui sont les méchants. Il révèle les informations toujours au bon moment, lorsque l’on commence à avoir trop de doutes. Tout est bien étudié et travaillé.

Au travers des lettres présentes dans le roman, on suit le parcours de Léa issue d’une famille tout juste divorcée. Elle se retrouve seule avec son père qui, face à sa nouvelle situation, se mure dans un mutisme complet et décide de l’inscrire à l’internat de son lycée. Elle est triste et malheureuse en faisant sa rentrée scolaire. Par son caractère et son attitude de bonne élève, elle se démarque et se retrouve isolée par rapport à ses autres camardes de classes. Son seul réconfort c’est en écrivant des lettres à sa sœur. Puis, au fil des événements, elle finit par se lier d’amitié avec Nora, sa « cobox », se fait une ennemie en la personne de Cherry et tombe amoureuse de Léo.

L’auteur dépeint une héroïne attachante et on suit ardemment son combat, ses questionnements, son conflit avec le système qui se met en place dans son lycée. On s’identifie à sa volonté de liberté et de vérité. Seule contre tous. Mais elle peut compter sur Nora ou encore Léo dans sa lutte. Enfin si elle peut vraiment leur faire confiance ? Car qui sont-ils vraiment ?

Un premier tome sympathique à lire, que l’on suit avec enthousiasme, et qui est surtout très prenant. L’auteur nous fait très bien ressentir l’atmosphère du livre, et insère tous les ingrédients essentiels pour en faire un ouvrage de qualité : amitié, relation conflictuelles entre ados, relation amoureuse, suspens et action.

Le tome 2 intitulé « La Légion des Stryges » est sorti le 5 octobre dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *