Rouge sang, noir magie / Jaye Wells

Rouge sang, noir magie / Jaye Wells


Une aventure de Sabina Kane, Tome 2

Quatrième de couverture :

Ne pas oublier :
1. de survivre à la règle de magie nº101,
2. d’entretenir des relations cordiales avec ma sœur jumelle,
3. de rester en vie.
Rien ne va plus pour Sabina. Côté famille, d’abord, sa propre grand-mère, leader du clan des vampires, vient de lancer un contrat sur sa tête. Côté travail, ensuite : quand elle débarque à New York pour rencontrer le clan des mages, l’entrevue s’envenime vite et tout le monde semble penser qu’elle est une sorte d’Elue qui réconciliera les deux races. Sauf que les prophéties ne sont vraiment pas le truc de Sabina. Côté cœur, enfin, il va falloir en découdre avec un ancien flirt, sans oublier quelques démons et loups-garous… Sabina pensait qu’elle n’allait faire qu’une bouchée de New York, mais c’est la ville qui pourrait bien la dévorer toute crue !

Avis : Ella et moi, avions fais une critique en demi-teinte du premier tome. Qu’en est-il de celui-ci ? Et bien, on retrouve les éléments présents dans Métisse : action, aventure, humour, sentiments… mais en mieux.

Tout d’abord, du coté de l’intrigue, elle est plutôt bien pensée. On avance encore dans le coté « guerre, prophétie et société secrète » dont je vous parlais la dernière fois pour le premier tome. De plus, Sabina se découvre un nouvel et mystérieux ennemi. Quelqu’un qui a le pouvoir de manipuler les races obscures dans l’ombre… Sabina aura fort à faire pour éviter ses attaques. J’ai trouvé cette idée intéressante et piquante, même si j’avoue ne pas avoir été vraiment surprise en découvrant l’identité de son adversaire.

L’action est donc toujours aussi présente. L’histoire démarre sur les chapeaux de roues grâce à une scène de fusillade dans une supérette. Et c’est comme ça tout le long du livre, on enchaine scène d’action sur scène d’action. Il n’y a aucun temps mort, et c’est très bien fait, pas du tout de manière lourde ou erratique. Au contraire, on attend la scène suivante en se disant « mais que va-t-il se passer ? »

Cette fois, on s’attache vraiment aux personnages. On apprend à mieux les connaître et à les comprendre. Notamment Sabina. Le fait de se découvrir une sœur – une famille – donne du corps à son personnage. Pour la première fois de sa vie, elle a des gens autour d’elle, qui s’inquiète sincèrement pour elle, des gens auprès de qui elle n’a pas à se battre pour gagner leur affection, et qui n’attendent rien en retour. Giguhl, le familier de Sabina, est également mis en avant. On découvre de nouvelles facettes de ce fan du téléachat. Il passe de terreur du ring à amoureux transi. Lui, qui considère Rosemary’s baby comme une comédie romantique ! Quant au personnage d’Adam, il est malheureusement assez peu présent, mais juste assez pour nous titiller et nous faire en vouloir plus.
Il y a bien sûr, également de nouveaux protagonistes. Je ne vous parlerais ici que de Maisie, la sœur de Sabina, et de Rhea, la tante d’Adam. Maisie est tout de suite sympathique. Elle est l’opposé de Sabina. Toute de douceur et de lumière, elle nous montre ce que sa sœur aurait pu être. Quant à Rhea, elle est vraiment très drôle. Pas du tout « mamie gâteau », mais plutôt du genre « cool », c’est elle qui est chargée d’enseigner la magie à notre héroïne.

J’ai aussi particulièrement apprécié toutes les références cinématographiques. Allez, juste une pour le plaisir : « Première règle du Fight Club : on ne parle pas du Fight Club ». Oups ! pardon, je voulais dire du Club de Combat Démoniaque !

Vous l’aurez compris, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce tome. L’écriture de Jaye wells est fluide et accrocheuse, et je ne me suis pas ennuyée une minute. La dernière page tournée – et la dernière action lancée – j’ai vraiment hâte de lire la suite !

Découvrez le premier chapitre du livre sur le site d’orbit !

Le troisième tome, Green Eyed Demon, sortira en France courant 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *