Alter Ego, Jonas / Renders, Lapière, Zuga, Erbetta

Alter Ego, Jonas / Renders, Lapière, Zuga, Erbetta


Quatrième de couverture : Aux quatre coins du monde, six individus sont confrontés à une découverte scientifique d’une portée phénoménale. Sans le savoir, ils détiennent dorénavant notre liberté entre leurs mains.

Avis : Avec Jonas, je clôture la lecture de la série AlterEgo. Et, pourtant en lisant la dernière page, on a comme une impression d’inachevé. On se demande quel est le dénouement et où est-ce qu’il se trouve ? Les auteurs ont-ils prévu un épilogue ? Je l’espère.

Ce volume présente encore, comme pour ceux de Park et de Noah, dont je vous ai parlé il y a quelques temps, de nouveaux éléments. Il nous permet de mieux comprendre et de voir sous un autre jour, un autre point de vue, les événements qui se sont déroulés dans les autres tomes. Il n’y a pas de redite et on en apprend plus sur les méfaits du projet WW2A, mais aussi sur le personnage de Jason. Ce dernier apparaissait à de nombreuses reprises, dans les différents volumes de la collection. Avec ce tome, on comprend mieux son rôle, la raison de sa présence, ses réactions et ses décisions.

Je ne reviendrais pas, ici, sur la qualité du dessin, déjà évoqué dans mes précédents avis, mais je félicite à nouveau les scénaristes pour leur talent et, conseille à nouveau, et avec ferveur, la lecture de cette série.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *