Pacte de sang / Cassandra O’Donnell

Pacte de sang / Cassandra O’Donnell


Rebecca Kean, Tome 2

Quatrième de couverture : Depuis que je suis devenue la tueuse attitrée de la communauté surnaturelle du Vermont, je n’ai plus une minute à moi, course-poursuite, exécutions, meurtres en série… bref je n’ai ni le temps, ni l’envie de m’occuper de ma vie privée. Alors quand mon ex, Michael, un vampire aussi sexy que redoutable a débarqué en ville, ça m’a un peu contrarié. Il faut dire que quand on se retrouve enceinte à 16 ans et qu’on plaque son amant, on n’est généralement pas très pressée de le revoir dix ans plus tard et de lui annoncer qu’il est papa. Du moins, pas avant d’être passée d’abord faire le plein chez Joe, le marchand d’armes du coin…

Avis : J’avais fais une critique dithyrambique du tome 1, alors qu’en est-il de la suite ?

Et bien, elle tient bien toutes ces promesses. On retrouve une Rebecca égale à elle-même, deux mois après les évènements du premier tome. Désormais Assayim de son état, son quotidien est de gérer les conflits territoriaux, les nouveaux arrivants et les expulsions… lorsque de nouveaux crimes particulièrement sanglants viennent bousculer la paix précaire qui règne chez les loups. Rebecca se retrouve alors à devoir traquer un psychopathe particulièrement redoutable. Elle va d’ailleurs devoir faire appel à un confrère, Clarence, l’Assayim de New York.

Les personnages sont toujours aussi sympathiques, les liens que Rebecca a noué avec certains se resserrent. Même si elle reste toujours aussi implacable dans son travail, elle s’ouvre de plus en plus aux sentiments humains.

Comme dans le premier, l’action est omniprésente. On ne s’ennuie pas une minute, il est d’ailleurs très difficile d’arrêter sa lecture car il n’y a aucun temps mort, que ce soit dans le déroulement de l’enquête ou dans la vie privée de Rebecca. Car en plus d’avoir une chasse particulièrement dangereuse à effectuer, Rebecca doit également gérer la venue d’un représentant du Mortefilis et de son ex Michael, et tenter de lui cacher l’existence de leur fille.

Le style de l’auteure est toujours aussi vif, familier sans être vulgaire, ce qui crée une impression d’intimité avec les personnages. Ce pourrait être une copine qui nous raconte l’histoire, d’autant que nous partageons les mêmes références culturelles.

L’intrigue principale se déroule donc dans la communauté des loups, ce qui nous permet d’en apprendre plus sur leurs coutumes et sur certains personnages comme Gordon et Bruce, et c’est vraiment très intéressant. Par contre, il y a peu de réponses aux questions abordées dans le premier tome sur les pouvoirs de Rebecca mais de nouveaux indices.

Le pacte de sang confirme que Rebecca Kean est une bonne série d’urban fantasy avec tous les ingrédients habituels et le mélange parfait pour que la sauce prenne.


Sortie prévue du tome 3 le 21 mars 2012, sous le titre « Potion macabre ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *